MOKOOMBA

Albums / Zimbabwe

MOKOOMBA, la culture Tonga au premier plan

Mokoomba va venir vous faire vibrer et danser à Africajarc !

Partager cet article

Depuis plus de dix ans, Mokoomba s'est imposé sur la scène zimbabwéenne et internationale, à rebours des tendances.

 

Le groupe zimbabwéen Mokoomba allie de l'afro-fusion énergique aux rythmes traditionnels des Tonga. A cela s'ajoute encore un peu de soukous, d'ethno-jazz, de blues du Sahara, de hip-hop, et de salsa, dans un mélange aussi séduisant qu'inédit. 

Leur nom reflète un profond respect pour le fleuve Zambèze, que touche leur ville natale de Victoria Falls. 

Mokoomba - LIVE from Derapage Productions on Vimeo.

Le groupe a le mérite de rendre attentifs à l'histoire oubliée du peuple Tonga, injustement dépossédé de son histoire et de ses ancêtres. Mokoomba perpétue aussi les coutumes, légendes et les histoires qui les fédèrent, comme les valeurs qu'elles véhiculent. 

2008 fut une année charnière pour le groupe, puisqu'il y gagna lors du Music Crossroads InterRegional Festival au Malawi ; une victoire synonyme d'une tournée européenne, ainsi que de l'enregistrement d'un premier album. Il s'agira de "Keweseka", comportant six titres, et pointant sans ambages les maux du Zimbabwe, du sida aux problèmes sociétaux. 

groupe-MOKOOMBA

Les six musiciens ont ensuite joué dans plusieurs festivals notables - Roskilde, Sziget, Afropfingsten... -, collaboré aussi avec d'éminents artistes, tel le maître du djembé Mamady Keita, ou la bassiste et chanteuse ivoirienne Manou Gallo. Celle-ci produit leur deuxième album, "Rising Ride", qui connait un fort retentissement international, et permet encore une grande série de concerts en Europe et dans le monde. Ils font également l'objet d'un documentaire, "From One River Back To Another", de Frank Dalmat et Francis Ducat. 

En 2015, ils signent leur troisième album, "Luyando", qui mêle réflexions sérieuses et chansons plus joyeuses qui invitent à la danse...

Mokoomba chante à la fois en shona, luvale, ndebele, et sait répandre très facilement sa contagieuse énergie.  

A Africajarc, le groupe se produira le 21 juillet, à l'occasion du concert "Bal Poussière" !

Zoom

Les membres du groupe Mokoomba

Il se compose de Mathias Muzeza - leader vocal et percussionniste -, Ndaba Coster Moto à et la batterie au chant, Miti Mugande aux percussions et au chant, Trustworth Samende à la guitare et au chant, Donald Moyo au clavier et au chant, et Abundance Mutori à la basse et dans les chœurs.  

Matthias Turcaud

Article précédent
RIO LOCO 2019 : les femmes et l’Afrique, le combo gagnant !
Article suivant
BONGA en tête d'affiche à Africajarc
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !