Odyssée de Jey-Liba

Partager cet article

 

Odyssee_Jey-libaAlbums / Togo
3_etoiles
Odyssée

de Jey-Liba
Lusafrica
L’« ambiancement », version Togo.

 

Avec leur Odyssée, les Jey-Liba, duo d’artistes togolais, « ambiancent » toute l’Afrique de l’Ouest à coup de « cool catché », la nouvelle tendance musicale togolaise.

Retenez-bien leur nom et ce pour deux raisons.

La première : leurs titres font danser les clubbeurs de toute l’Afrique de l’Ouest depuis quelques années et sont désormais diffusés dans toutes les bonnes boîtes de nuit africaines de France.

Deuxième raison : les artistes togolais de notoriété internationale se faisant (malheureusement) trop rares, il faut s’intéresser à ceux qui percent à l’étranger et réussissent à se faire un nom au-delà de leurs frontières.

Ils s’appellent Jey-Liba, duo formé par Ben et Bill, artistes originaires de Dapaong, dans le Nord du Togo.

Après avoir baigné dans la musique depuis leur plus jeune âge comme danseurs et chanteurs, ils suivent aujourd’hui les pas, joliment et savamment tracés, de leurs « grands frères », les « Toofan », inventeurs du « cool catché », qui signifie littéralement en mina (langue togolaise) « être cool dans le quartier ».

Portrait_Jey-Liba

Le principe de cette tendance togolaise : s’amuser, ou plutôt « s’ambiancer », en français togolais, sur une musique entraînante au rythme reconnaissable entre tous inspiré de celui du couper-décaler ivoirien.

Dans Odyssée, troisième album des Jey-Liba, le « cool catché » est mis à l’honneur et nous ne sommes pas surpris de retrouver aux arrangements Master Just du groupe Toofan, ou encore Bebi Philip, bien connu pour poser son style percussif sur les coupés-décalés qui feront mouche.

Une fois de plus ici, on se laisse donc entraîner sur la piste de danse par les deux « ambianceurs » au meilleur de leur forme et leurs compères, que ce soit sur le titre Lomé-Ouaga avec le Burkinabè Yeleen ou encore Blewou Blewou en featuring avec la rappeuse ivoirienne Nash.

À vos baskets, talons, jupes et chemises, tout le monde sur son 31… en piste, ça va exploser !

 

Clip du single Prokoto Praka de l’album Odyssée des Jey-Liba

zoom

Le « cool catché »

Inventée en 2006 par le groupe « Toofan », duo composé de Master Just et Barabas, cette danse est une adaptation togolaise du couper-décaler ivoirien et fait un tabac au Togo et dans la sous-région depuis cette date.

Comme sa rythmique qui s’appuie sur une base de couper-décaler, la danse « cool catché » ressemble à son homologue ivoirienne, mais tend à s’en démarquer par des mouvements de pieds plus saccadés que l’on lève, tout en hochant la tête.

À ce jour, cette danse, qui signifie « être cool dans le quartier » est la tendance jeune du moment et des concours de « cool catché » ont lieu régulièrement dans les boîtes, bars et cours de récréation du pays.

Démonstration de « cool catché »

Sowen Sidoret

en-vente-a-la-boutique-africavivre

​ 

Article précédent
Thinkhinyi des Espoirs de Coronthie
Article suivant
Professeur de Meiway
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !