Mémoires

Partager cet article

 

MémoiresBeaux livres / Sénégal
3 etoiles
Mémoires
Ouvrage collectif de Christiane Falgayrettes-Leveau, Augustin Senghor, Sylvain Sankalé, José Manuel Noceda Fernández, Orlando Britto Jinorio, Dominique Blanc.
Sous la direction de Christiane Falgayrettes-Leveau.

Éditions Musée Dapper
L’ouvrage dédié à l’exposition « Mémoires » installée sur l’Île de Gorée depuis décembre 2012.

 

Brillante idée que cette exposition « Mémoires » proposée au public sur l’île sénégalaise de Gorée, au large de Dakar.

Un symbole fort puisque l’île fut le théâtre du départ de milliers d’esclaves africains pour les colonies américaines.

Cent ans après la traite négrière, le musée Dapper y fait installer les œuvres monumentales de plusieurs artistes issus de la diaspora africaine, descendants directs de cette histoire, puisque nés aux Antilles ou à La Réunion.

Quel rapport entretiennent-ils avec le continent originel ? Telle est la question centrale qui leur a été posée en vue de préparer cette exposition.

Et chacun, des plasticiens Bruno Pédurand, Hervé Beuze et Jack Beng-Thi, ou du photographe David Damoison, y a répondu avec sa sensibilité propre, son regard perçant, son histoire et son vécu personnels.

Questionnant aussi l’histoire de l’esclavage elle-même, leurs œuvres témoignent des traces présentes dans leur mémoire, et racontent alors le métissage opéré entre les différentes cultures en compte, le syncrétisme.

Le livre quant à lui accompagne l’exposition pour mieux la saisir dans son ensemble, de l’idée à sa matérialisation à Gorée.

Il vient ainsi reprendre le fil de la création des œuvres. Quelles sont les questions qui ont été abordées par les artistes au moment de concevoir leurs pièces ? « Mémoires », le livre, fait aussi état des dialogues qu’ils ont entretenus avec des artistes et intellectuels sénégalais, souvent habitants de Gorée, tels Maître Augustin Senghor, le maire de l’île.

Au final, cet ouvrage rend hommage au mystère de la création tout autant qu’aux artistes comme passeurs de mémoire et médiateurs sociaux.

Un bel écrin à posséder dans sa bibliothèque.

 


en-vente-a-la-boutique-africavivre

zoom

Le musée Dapper, éditeur

Le musée Dapper, bien connu pour ses expositions, ses conférences, ses clubs ciné spécialisés sur l’Afrique et sa diaspora, l’est un peu moi pour ses activités d’éditeur.

Et pourtant. Dès qu’elle le peut l’institution privée publie des ouvrages de qualité.

On retrouve ainsi trois grands domaines d’édition du musée : Dapper Beaux-arts, Dapper Littérature, Dapper Jeunesse.

Lola Simonet

​ 

Article précédent
Afrique 3.0 - Courrier International
Article suivant
Black-Label et autres poèmes de Léon Gontran Damas
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !