Faada Freddy

Concerts / Sénégal

Faada Freddy, une voix en or

En concert au Sunset à Paris. Dans l’enceinte calfeutrée du jazz club, le Sunset, découverte d’un artiste impressionnant et généreux.

Partager cet article
Dreadlocks bien rangées et chapeau melon, l’artiste Faada Freddy traverse la salle. D’une canne et de son pas lent, il marque le tempo.

Arrivé sur scène, il entonne a cappella un air vibrant. Le ton est donné. Faada Freddy est charismatique, humble et armé de sacrées cordes vocales.

Des cordes qu’il a pris le temps d’ajuster. D’abord, au sein du groupe majeur de rap sénégalais, Daara J. Accompagné de Ndongo D et de Lord Aladji man, il connaît un franc succès et vend sa première cassette éponyme à 15 000 exemplaires. Fondé en 1994, Daara J travaille avec le bassiste de Youssou N'Dour, Habib Faye. Il produit des morceaux avec Disiz la peste, Rokia Traoré et Sergent Garcia. Leur rap est engagé et ils osent les fusions musicales.

faada-freddy-concert


En 2010, le groupe change de nom. Sans Lord Aladji man, il s’appelle désormais Daara J Family. Parallèlement, Faada Freddy participe à une des aventures d’Africa Express avec Damon Albarn (Gorillaz). Il accompagne la tournée européenne d’avril 2013 de la chanteuse Imany. On le retrouve aux côtés de Ben l’oncle Soul et de Wyclef (Fugees).

Ainsi introduit dans la famille soul internationale, le label Think Zik (Imany, Ayo, Wasis Diop…) lui ouvre ses portes. Gospel Journey, son premier album sort début 2014. Fin 2013, une série de concerts au Sunset donne le top départ de sa carrière solo.

Dans les valises de Faada Freddy, du soleil à l’état brut


Seul sur scène, le chanteur nous laisse sans voix. Pour une courte durée, rassurez-vous. Car de la voix il en demande à ses spectateurs. Il l’annonce en préambule ; son concert se construit avec tous ceux présents dans la salle. Devant une telle invitation, nombreux sont ceux à se donner à cœur joie dans un rôle improvisé de choriste.

Sans artifice, muni de sa guitare, de sa voix et de son corps pour percussion, Faada Freddy est bluffant. Il chante « Borom Bi », « Little Black Sandals », « I need a dollar », quelques reprises et des morceaux de son futur album.

Nuance et volute de la voix. Rythme et groove implacable. Faada Freddy, petite bombe musicale, est l’héritier des Rois et Reines de la Soul. Tracy Chapmann, Mickael Jackson, Raul Midon, Ray Charles… Il ravive avec éclat leurs mémoires.

Ne manquer pas son passage les 17 et 18 décembre prochains au Sunset - 60, rue des Lombards, Paris 1er.

Little Black Sandals (work in progress) by Faada Freddy

Zoom

Faada Freddy crée sa propre touche artistique.

Unique en son genre, Faada Freddy introduit des percussions corporelles, des claquements de doigts et le chœur d’un public conquis et enthousiaste.

Il associe gaiement autour de textes populaires des rythmes pop, hip-hop, gospel et r’n’b.

Faada Freddy nous raconte des histoires universelles. Elles sont faites de souffrance et de joies. D’émotions qu’il nous transmet à travers sa voix poignante.

En somme, magnanime tel un prince, il nous offre les clés de son royaume, vaste et fascinant.

Eva Dréano

Article précédent
Hommage à Tabu Ley Rochereau
Article suivant
Captain Rugged de Keziah Jones
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !