Partager cet article :
 
Lek-Sen-concert

septembre 2014 / Albums / Sénégal

4 étoiles

Lëk Sèn, rastaman pur et dur

Il est sénégalais, habite Paris, se considère avant tout comme rasta et rêve de Jamaïque.

Guidé par sa sainte Trinité, Joseph Hill de Groundation, Marcus Mosiah Garvey et Hailé Sélassié, Lëk Sèn trace sa route et la ponctue d’influences blues, world, afrobeat, rap…

En somme, Lëk Sèn n’en fait qu’à sa tête. Mais lorsque celle-ci est bien faite, comment lui reprocher ? Interview.


Un nouvel album solo pour Lëk Sèn d'ici la fin de l'année !

Révolté et tête dure, le rastaman trentenaire n’en est pas à son premier coup de gueule ni à son premier album solo.

Après Burn (2010) et Tomorrow (2013) sortis chez Makasound / Chapter Two et Hope Inna Afreeka (2013), 2014 sera de nouveau marqué par la sortie d’un album solo intitulé Jaam Dong.

Entretien : Diane N. et Eva Dréano. Cadrage et montage : Eva Dréano

Article précédent
Kandy Guira, auteure d’une pop-folk burkinabée envoûtante
Article suivant
Pédro Kouyaté, bluesman du Mali
 
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir