Partager cet article :
 
Petit-pays-de-Gael-Faye

Romans / Rwanda

Petit pays ou l'enfance perdue de Gaël Faye

Grasset Parce que l'enfance nous laisse à tous des marques indélébiles, Gaël Faye nous reconduit aux portes de cette aube.

En 2013, on découvrait dans le premier album solo de Gaël Faye Pili Pili sur un croissant au beurre, une chanson intitulée « Petit pays ».

En cette rentrée 2016, Petit pays s'est transormé en un superbe premier roman. L'histoire de l'enfance dorée d'un petit garçon au Burundi avant que n'éclatent dans la région des grands lacs la guerre civile et les conflits ethniques.

Fils d'une mère rwandaise et d'un père français, Gabriel dit Gaby, sorte de double de l'auteur, est un petit métis qui grandit dans une famille issue de la bourgeoisie. Le quartier des expatriés de Bujumbura et son impasse - lieu des 400 coups avec ses amis - est son domaine. On y chaparde les mangues bien mûres des voisins et on y fume des cigarettes dans une carcasse de voiture.

Gael-Faye

Petit pays est le premier roman de l'auteur compositeur interprète de rap, Gaël Faye.

Mais les premières élections démocratiques et le génocide rwandais empoisonnent progressivement les jours heureux de Gaby en grignotant son espace de jeu. L'insécurité devient une sensation aussi banale que la faim, et la mort fait irruption.

Le pays « était un zombie qui marchait langue nue sur des cailloux pointues. On apprivoisait l'idée de mourir à tout instant. La mort n'était plus une chose lointaine et abstraite » écrit l'auteur.

Ainsi, à l'odeur de citronnelle dans les ruelles succède celle des pneus brulés. Couvre-feu, journées « ville morte », écoles incendiées, massacres rentrent avec violence dans le vocabulaire jusqu'alors préservé de Gaby et changeront à jamais son histoire.

Formidable premier roman, Petit pays est l'histoire d'un petit homme dont les yeux se dessillent face aux horreurs du monde. Mais, par le truchement du souvenir et du retour au pays natal, Gaby exorcice le passé et crée à partir de sa part d'enfance saccagée un avenir.

L'écriture délicate de Gaël Faye excelle à recréer des sensations disparues. Elle est aussi ponctuée de touches d'humour qui nous rappellent que les causes de la violence sont souvent grotesques. Gaël Faye est un magicien des mots. 

en-vente-a-la-boutique-africavivre

Gaël Faye présente " Petit pays "

o

 

urce : Page des Libraires, n°177, Printemps.

« Petit pays » en musique

Après la chanteuse capverdienne Cesaria Evora qui chantait son petit pays, Gaël Faye rend hommage à son « petit bout d'Afrique perché en altitude ».

 

Sarah Gastel

Article précédent
Ma part de Gaulois, un « gallo-beur » à l'école de la République
Article suivant
Géo - Numéro Spécial  « Magnif...
 
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir