J’aime Chéri Samba de André Magnin et Chéri Samba

Partager cet article

 

J_aime_Cheri_SambaBeaux livres / République démocratique du Congo
5_etoiles
J’aime Chéri Samba
de André Magnin et Chéri Samba
Actes Sud
Chéri Samba invité par la Fondation Cartier.

 

Conçu autour d’un long entretien entre André Magnin, l’infatigable découvreur de talents et Chéri Samba, ce livre d’art revient sur l’exposition J’aime Chéri Samba réalisée par la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

On y découvre le parcours d’un artiste qui fait de sa propre vie et de son expérience le principal matériau de ses œuvres.  En témoigne le tableau L’Espoir fait vivre n°2, organisé comme une spirale, il représente l’ascension de l’artiste : d’abord, son travail dans une pisciculture, puis les premières expositions chez lui à Kinshasa jusqu’à sa vie en Europe.

Dans son œuvre, il n’hésite pas à intégrer des avions et des bateaux, symboles de ses nombreux voyages, à mettre en scène son propre mariage, à coller les photos de ses amis rencontrés en Europe, etc.

Se dégage une atmosphère baroque et drôle, aux couleurs criardes qui n’est pas sans rappeler les pancartes et affiches publicitaires que Chéri Samba dessinait à ses débuts.

Ce qui fait la particularité de l’œuvre de Chéri Samba, c’est aussi l’intégration de textes, parfois longs, dans ses tableaux : le message pictural est comme sous-titré. L’art de Samba est avant tout un support pour exprimer des idées progressistes et pour rendre hommage aux artistes africains.

Loufoque mais très appliqué, Chéri Samba fait partie des peintres favoris de la rédaction d’Africavivre. Nous vous recommandons cet ouvrage qui résume à merveille son talent et compile la plupart de ses œuvres majeures.

 

zoom

La pratique de l’ego-trip dans les tableaux de Chéri Samba

A la manière des rappeurs, qui expriment dans leurs morceaux leur toute-puissance et leur domination, Chéri Samba pratique l’art de l’ego-trip, de la mise en scène de lui-même parfois outrancière, mais jamais dénuée d’ironie et de second degré.

Appartenant à la société des SAPEURS, ces Congolais élégants et extravagants qui défilent dans des costumes de marque aux couleurs vives, Chéri Samba se représente dans des vêtements de luxe, avec bijoux et lunettes de soleil.

Romain Dostes
en-vente-a-la-boutique-africavivre

​ 

Article précédent
Noirs dans les camps nazis de Serge Bilé
Article suivant
Afrique magazine
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir