V.S.N.P. – Very Special New Production de Ray Lema Quintet

Partager cet article

 

VSNP de Ray Lema QuintetAlbums / République Démocratique du Congo
4 etoiles
V.S.N.P. – Very Special New Production

de Ray Lema Quintet
One Drop
Le jazzman congolais est de retour.

 

Dans le milieu de la musique jazz, il est connu de tous. Dans le milieu de la musique africaine également, son nom impose le respect.

Si vous aimez le jazz, si vous aimez tout simplement la musique et ne le connaissez pas encore, découvrez Ray Lema !

Ce pianiste et jazzman congolais a d’abord été guitariste durant de longues années (auprès de Kazembé, Tabu Ley Rochereau entre autres), avant d’être nommé Directeur musical du Ballet national du Zaïre en 1974.

Dans les années 80, il se fait arrangeur d’orchestre avant de se lancer en solo et de changer d’instruments.

Une quinzaine d’albums au compteur ont achevé de faire de lui une valeur sûre de la musique congolaise et africaine d’aujourd’hui.

C’est entouré d’amis musiciens que Ray Lema est entré en studio au mois d’octobre dernier, aux côtés du génial Étienne Mbappe à la basse, du brillant Nicolas Viccaro à la batterie, du dynamique Irving Acao au saxophone et de l’enlevé Sylvain Gontard à la trompette.

En résulte une petite merveille musicale, jazzy à souhait.

Parmi les pépites, citons la savoureuse Ballad for Herbie dédiée au maître Herbie Hancock, riche source d’inspiration pour Ray Lema, au même titre que le Nigérian Fela Anikulapo, l’auteur et amie malienne Aminata Traoré ou encore, plus personnel, son oncle Étienne Nkazi, dont la vie est en partie racontée dans le livre Congo de David Van Reybrouck, et à qui il rend également hommage dans cet album.

Pour les aficionados du live habitant Paris, ne ratez pas le Ray Lema Quintet en concert au New Morning le 7 février prochain !

 

Matongué, extrait de l’album V.S.N.P., enregistré lors d’un concert pour le Festival Africolor en décembre dernier.

zoom

Ray Lema, un musicien engagé

Musicien hors pair, Ray Lema œuvre activement à l’enseignement de la musique en Afrique où il organise fréquemment dans différents pays des ateliers avec de jeunes artistes.

Son engagement en faveur de la musique va même jusqu’à la production de musiciens en herbe.

Installé à Marseille, ce n’est pourtant qu’en 2011 que Ray Lema est retourné en RDC, son pays, pour la première fois après trente-deux ans d’absence.

C’était à l’occasion d’un projet dans le cadre du festival « Les détours de Babel ».

Lola Simonet

​ 

Article précédent
The Griot’s Craft de Sékouba Bambino
Article suivant
Bongo Hotheads de Jagwa Music
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !