Partager cet article :
 
Troposphere-13

octobre 2016 / Albums / République Démocratique du Congo

5 étoiles

Jupiter en orbite

Accompagné au clavier et au violon, de deux comparses pas tout à fait inconnus, respectivement Damon Albarn et Warren Ellis (Ndlr : Nick Cave and the Bad Seeds), avec son nouvel album Troposphère 13, Jupiter est bel et bien mis en orbite et nous planons avec lui.

2006, on découvre Jupiter dans le documentaire La danse de JupiterIl campe une figure emblématique émergeant de la bouillonnante Kin la belle, capitale de la RDC.

En 2013 sort l’album Hôtel Univers. Il évoque les rythmes coexistant dans cet immense territoire peuplé de quelques 450 ethnies. Avec Hôtel Univers, on découvre un style, le « Bofenia rock ».

Ce fils de diplomate, également nommé « Le général Rebelle », est alors révélé au grand jour.

jupiter-okwess-en-orbite

 

Son nouvel album, Troposphère 13 sort cet automne 2016. Inspiré des rythmes Zebola, issus d’une danse rituelle congolaise aux vertus guérisseuses, ce 6 titres est une allusion à la conquête spatiale initiée en RDC. Mission dont on garde en mémoire l’épisode rocambolesque et avorté de Troposphère 5.

Mais Jupiter Bokondji nous prévient, lui a bel et bien l’intention de décoller car « La culture permet d’aller bien au-delà ».

Voici le questionnaire auquel Jupiter a bien voulu se soumettre. Efficace et concis, on n’attendait pas moins de cet homme à l’agenda bien rempli.

Africavivre : Quel est l'ingrédient indispensable pour concocter une belle musique ?

Jupiter : La mélodie et le rythme

Africavivre : Dans dix ans, où serez-vous ?

Jupiter : Nulle part !

Africavivre : Si votre musique devait se résumer en un slogan quel serait-il ?

Jupiter : "Nouveau son" !

Africavivre : Quelle est la qualité que vous préférez chez un artiste ?

Jupiter : La simplicité et l'esprit de travail.

Africavivre : Que détestez-vous par dessus tout ?

Jupiter : La paresse.

Africavivre : Quel est votre rêve de bonheur ?

Jupiter : La conscience.

Africavivre : Quel serait votre plus grand malheur ?

Jupiter : L'inconscience.

Africavivre : En regardant dans le rétroviseur votre carrière, quel sentiment éprouvez-vous ?

Jupiter : L’envie de mieux faire.

Africavivre : Qu'avez-vous prévu de faire demain (le jour suivant l'interview) ?

Jupiter : Répéter d'abord. Me reposer et après réfléchir.


Le portrait chinois de Jupiter

Africavivre : Si vous étiez un(e) auteur(e) africain(e). Qui seriez-vous ?

Jupiter : Je serais Jupiter Bokondji !

Africavivre : Si vous étiez un(e) réalisateur(trice) africain(e). Qui seriez-vous ?

Jupiter : Je serais Jupiter Bokondji !

Africavivre : Si vous étiez un(e) musicien(ne), un(e) chanteur/teuse africain(e). Qui seriez-vous ?

Jupiter : Je serais Jupiter Bokondji !

Africavivre : Si vous étiez un homme ou une femme politique africain(e). Qui seriez-vous ?

Jupiter : Je serais Jupiter Bokondji !

Africavivre : Si vous étiez un album de musique. Lequel seriez-vous ?

Jupiter : Je serais Jupiter Bokondji !

Africavivre : Si vous étiez un plat africain. Lequel seriez-vous ?

Jupiter : La banane plantin avec des chenilles accompagnée de légumes.

Africavivre : Si vous étiez une ville africaine. Laquelle seriez-vous ?

Jupiter : Kinshasa !

Propos recueillis par Eva Dréano

Article précédent
Ibaaku, afrofuturiste et électro
Article suivant
L'Afrique dans les oreilles, intervi...
 
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir