Films / Niger

Bienvenue au Gondwana : un pays imaginaire si proche de la réalité

Le premier long métrage de l’humoriste et chroniqueur Mamane sort ce 12 avril prochain en France.

Partager cet article

Mamane, l’humoriste et chroniqueur nigérian maintes fois entendu sur les ondes de RFI, sort en France son premier long métrage.

 

Françafrique, élection truquée, opposition corrompue, biens mal-acquis, jeunesse révoltée, mission d’observation de l’ONU de mèche, jeune observateur naïf et amouraché... le premier long métrage de Mamane parle d’une Afrique haute en couleur et actuelle à travers le prisme de la comédie.

Pour toucher un large public français et africain, parler de la réalité africaine avec humour et sans cliché, Mamane, non content d’œuvrer sur les ondes de RFI et de Canal + Afrique, s’est décidé à s’illustrer dans le domaine du 7ème art.

Son envie d’écrire un film autour du Gondwana ne date pas d’hier. Il lui faudra cependant quelques années pour ne pas faire de ce film une simple succession de sketches.

bienvenue-au-gondwana

Le chroniqueur, humoriste et réalisateur Mamane dans son film Bienvenue au Gondwana. 

Et pour donner corps à son Afrique néocoloniale, également à celle de demain, il s’est entouré de personnages hétéroclites : les deux stars de l’humour ivoiriens Michel Gohou et Digbeu Cravate en garde du corps ambigus, de Prudence Maidou en passionaria démocrate, des chanteurs de rap et de reggae Colonel Didier Awadi et Général Tiken Jah Fakoly, et en émissaire de le communauté internationale d’Antoine Dulery et Antoine Gouy. Pour ne rien gâcher à l’affaire, Ray Lema a orchestré la musique originale.
 

bienvenue-au-gondwana-mamane

Les deux stars de l’humour ivoiriens Michel Gohou et Digbeu Cravate en garde du corps ambigus.

Le film déjà présenté au Festival du Rire à Abidjan en décembre dernier, du film de Comédie à l’Alpe d’Huez en janvier, a connu un bel accueil du public. On pourra également le voir mi-avril à Brazzaville.

On lui souhaite une large diffusion française et africaine. Et que son humour porte son message égalitaire bien au-delà des frontières des pays Très Très Démocratiques.

Zoom

De la physiologie végétale à l’humour jaune

Mamane est un artiste atypique.

Arrivé en France pour terminer un 3ème cycle en physiologie végétale, il débute par hasard sa carrière d’humoriste.

Pendant plus de dix ans, il joue des one-man-shows à succès dans toute la France. On le retrouve aussi dans les deux premières saisons du Djamel Comedy Club. Les sans-papiers et l’immigration nourrissent alors ses sketches.

Il intègre ensuite les émissions « On va s’gêner » et « On a tout essayé » de Laurent Ruquier.

En 2009, Radio France Internationale (RFI) lui demande d’animer la chronique satirique, la République Très Très Démocratique du Gondwana. Célébrée par quelques 30 millions d’auditeurs, la chronique est également copieusement écoutée en Afrique.

Plus récemment, il crée et produit des programmes télévisuels d’humour pour Canal + Afrique tels que Le Parlement du Rire et Le Prof de Foot, et des spectacles, dont un grand festival d’humour : Abidjan Capitale du Rire.

Eva Dréano

Article précédent
Félicité de Alain Gomis, vibrante mère courage africaine
Article suivant
Thomas Sankara, un assassinat politique
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir