Africajarc-Festival-2018

La musique africaine, la musique sur l'Afrique

AFRICAJARC, une édition 2018 riche en émotions

Anniversaire réussie pour le plus grand festival des cultures africaines en France.

Partager cet article

20 ans après sa création, le festival Africajarc continue à nous ravir et à nous surprendre !

220 bénévoles se sont mobilisés pour faire de cette 20ème édition une fête de tous les instants. Impossible de s'ennuyer à Cajarc durant les 4 jours du festival.

Concerts, déambulations, projections cinéma, rencontres littéraires, ateliers, espace créateurs, marché artisanal... la fête est partout et permanente nécessitant des choix draconiens.

Priorité bien sûr aux concerts en plein air dans un cadre magnifque au bord du Lot : 2 grandes stars étaient au rendez-vous pour cette 20ème édition.

Tout d'abord les Touré Kunda de retour après avoir marqué de leur empreinte la 1ère édition d'Africajarc en 1999. Cela a été l'occasion d'une belle séquence émotion quand les fondateurs du festival, Jean Pierre Lelubre, Patricia Huguet, David Pradayrol et Eric d'Isarn de Villefort ont été présentés et acclamés par le public avant le début du concert.

Autre poids lourd musical, Seun Kuti qui a fait vibrer avec son groupe Egypt 80 le son et l'esprit afrobeat lors du dernier concert du festival.

De très belles surprises également avec l'incroyable gambienne Sona Jobarteh qui a remporté tous les suffrages en électrifiant le public avec sa kora et sa voix d'or.

Le groupe Imarhan, nouvelle figure de la musique Touareg, a créé également la sensation tout comme l'étonnant duo, la légende éthiopienne Girma Bèyènè accompagnée du groupe de jazz français Akalé Wubé pour une scéance d'éthio-jazz de folie !

Africajarc, c'est aussi un Tremplin musical dont le vainqueur a la chance l'année suivante de se produire sur la Grande Scène, le Tremplin 2017 John Bleck a été à la hauteur des promesses entrevues durant un concert maîtrisé et le Tremplin 2018 a été décerné à l'unanimité du jury au groupe montpelliérain Alchimix qui a enchanté le public de la scène du Faubourg par un show rafraîchissant entre musique traditionnelle, hiphop et musique électronique, rendez-vous en 2019 !

Africajarc, c'est un festival pluriculturel qui a cette année mis l'accent sur le cinéma en créant un prix du court-métrage dont le 1er Prix a été décerné à Behemoth de Lemohang Jeremiah Mosese (Lesotho).

La programmation Longs métrages a été relevée avec des films de renommée internationale : I am not a witch, Les Initiés, Wallay, Razzia, Soleils et des trouvailles, Kati Kati et Kinshasa Makambo.

Le Grin littéraire d'Africajarc a vu se succèder de nombreux écrivaines et écrivains parmi lesquels la Sénégalaise Ken Bugul et le Congolais Wilfried N'Sondé.

Africajarc fait partie de ces rares festivals capable d'attirer entre 15 et 20 000 personnes dans une ambiance conviviale, familiale avec des affiches dignes des plus grands festivals !

Vivement l'année prochaine !

Zoom

Soro Solo, l'ambianceur du festival Africajarc

Soro-Solo-AfricajarcSoro Solo est le seul journaliste en France à présenter une émission sur les cultures africaines sur une radio nationale : L'Afrique enchantée diffusée sur les ondes de France Inter tous les dimanches de 17h05 à 18h00.

C'est aussi le formidable ambianceur du festival Africajarc, nul autre que lui n'a ce talent pour annoncer un concert, présenter les artistes et faire patienter le public entre deux concerts le temps de changer la scène.

De la bonne humeur, de la coolitude, de l'humour, du professionnalisme, un cocktail qui fait partie maintenant du succès d'Africajarc. Merci l'artiste !

Soro Solo, c'est aussi le Bal de l'Afrique enchantée et ses soirées endiablées, savant mélange de highlife, d’afrobeat, de salsa, de musique tropicale et des classiques revisités à la sauce créole.

Joie, amour et sueur, sans oublier, une bonne dose de géopolitique africaine.

A vos agendas : http://www.bal-afrique-enchantee.com/category/dates/

Maxime Bonin

Article précédent
WANDE de SAMBA TOURE, nouvel album du collaborateur de la légende malienne Ali Farka Touré
Article suivant
MOUNIRA MITCHALA : « Apporter ma pierre au développement du pays à travers mes chansons »
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir