Sénékélaw Ka Kuma - Paroles de paysans d'Idriss Diabaté

Partager cet article

 

Senekelaw_ka_kumaDocumentaires / Mali
3_etoiles
Sénékélaw Ka Kuma - Paroles de paysans
d'Idriss Diabaté
DJA-COM, AAPSI, IIED, BEDE
Un formidable moment de politique pratique sur la question des OGM. 

 

En janvier 2006, à Sikasso, au Mali, se déroule l'ECID (Espace Citoyen d'Interpellation Démocratique).

Sous cette dénomination se cache un jury citoyen qui a pour objectif d'informer afin de prendre une décision essentielle. De quelle décision s'agit-il ? Rien moins que d'introduire ou non les OGM (organismes génétiquement modifiées) dans la région de Sikasso.

Rappelons que les semences issues des OGM sont des semences composées de gènes d'espèces différentes.

Ce documentaire retrace les débats à pied d'égalité entre paysans et chercheurs, entre partisans et pourfendeurs des OGM.

L'expression est libre et les producteurs agricoles s'approprient le sujet. Pour certains, la dépendance alimentaire de l'Afrique peut être résolue par les OGM, pour d'autres c'est avant tout un problème politique.

Les agriculteurs s'interrogent, argumentent : "Augmenter notre production de coton avec les OGM, mais à quoi bon puisqu'on n'arrive déjà pas à vendre notre production actuelle".

Le dernier mot appartient aux 45 paysans réunis et ils sont unanimes : non aux OGM, oui aux semences locales, car les OGM détruisent l'environnement, les relations humaines, la santé.

La dimension socio-culturelle pèse d'un poids considérable dans la décision : la terre appartient à tout le monde, on ne peut individuellement modifier la terre.

A cela s'ajoute la ferme volonté de ne pas devenir l'esclave des multinationales qui fournissent les semences issues des OGM.

Belle leçon de démocratie ! Quand le rapport de force est équilibré, comme cela fut le cas durant ces journées, entre paysans et chercheurs, le bons sens l'emporte.

Un documentaire à méditer !

zoom

Les cafés citoyens de Caribou

C'est à l'occasion d'un café citoyen organisé par l'association Caribou à l'Olympic Café (Paris 18ème) que nous avons eu la chance de voir le documentaire Sénékélaw Ka Kuma - Paroles de paysans.

L'association Caribou organisent des événements culturels et festifs afin de développer la dimension citoyenne et de créer une rencontre entre divers univers sociaux, culturels et artistiques.

Les cafés citoyens font rimer "citoyenneté" avec "festivités", en faisant la part belle à la convivialité. C'est ainsi qu'avant la projection du documentaire s'est produit sur scène le slammeur Islam Abad et après les débats le Guinéen Mamady Diabaté pour une musique mandingue et jazz !

Maxime Bonin

​ 

Article précédent
Du Mali au Mississippi de Martin Scorcese
Article suivant
Hôtel Rwanda de Terry George
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !