Toumastin de Tamikrest

Partager cet article

 

Toumastin_de_TamikrestAlbums / Mali
4_etoiles
Toumastin
de Tamikrest
Glitterhouse Records
Un souffle "rock" pour ce 2ème album magique et sincère de ce jeune groupe touareg.

 

Ils sont touaregs – comme Tinariwen – mais eux viennent plutôt du sud du Sahara, vers le Mali et le Niger.

Ils sont aussi (un peu…) plus jeunes que leurs ainés et ont aussi écouté Pink Floyd, Marc Knopfler, Hendrix, la pop et le rock peut-être plus que le blues. Bref, les guitares Gibson aux sons saturés sont de sortie !

Ils ont connu jeunes les sécheresses de 1984, la révolte des années 1990 avec leurs cortèges d’exil, d'arrestations arbitraires, même de massacres… et l'indifférence générale de la communauté internationale.

Tamikrest signifie « la coalition » mais aussi le futur. C'est leur façon d'afficher leur volonté de se battre pour un monde meilleur et la reconnaissance de leur peuple.

Le choix de Tamikrest est donc d'inscrire les traditions touarègues dans la modernité pour faire prendre conscience de la réalité de leurs situations : sédentarisation forcée, pâturages détruits, refus de considérer leur culture et leur langue…

C'est une musique de fusion. Plus que celle de Tinariwen qui leur sert naturellement de référence.

La musique traditionnelle, les instruments de percussion, les chœurs, les mélodies servent de support à des guitares aux sons travaillés dans les règles du rock : saturation, distorsion, reverb, pédales wa-wa…

La basse, aux riffs syncopés, donne l’assise rythmique toujours appuyée par les djembés. Des « iou-iou » ponctuent parfois les morceaux et sont toujours introduits en donnant une ambiance vraiment singulière.

Ils ont aussi d'autres façon de se singulariser, comme par exemple des guitares sèches, aériennes, sur le morceau Addektegh. Elles sont jouées en picking et apportent à l'album une tonalité originale en prenant encore plus de liberté par rapport à la musique traditionnelle et en l'enrichissant. N'excluons pas d'autres apparitions presque inattendues, comme sur le dernier morceau de l'album - Dihad Tedoun Itran - d'une batterie !


en-vente-a-la-boutique-africavivre

 

 

 

 

zoom

Des ambassadeurs de la culture touaregue

Tamikrest avec cet album Toumastin chanté en langue tamashek, nous parle de la difficulté d'être touareg aujourd'hui, « d'être étranger sur son territoire ».

C'est aussi la concrétisation de l'existence d'un vrai style musical touareg, à l'instar du raï ou du reggae et que certains appellent le blues du désert et qui, le succès aidant, devrait s'enrichir rapidement d'autres talents.

Comment mieux comprendre ce groupe avec l'interrogation que pose le titre d'un des morceaux de l'album Ayitma Madjam, « Où êtes-vous mes frères ? »

Rédigé par 2Biville

​ 

Article précédent
Gagner l'argent français de Mamani Keïta
Article suivant
Still Barking de Mapaputsi
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !