Beautiful Africa de Rokia Traoré

Partager cet article

 

 

L'album Beautiful Africa de Rokia TraoreAlbums / Mali
4_etoiles
Beautiful Africa
de Rokia Traoré
Nonesuch Records
Rokia Traoré signe l’album de l’affranchissement.

 

Avec Beautiful Africa, la chanteuse Rokia Traoré confirme son statut d’esprit vif et libre, indépendante et affranchie à jamais qu’elle est des cases artistiques et politiques dans lesquels les médias aimeraient la ranger une fois pour toutes.

Chanteuse de world music, évoluant dans la fusion afro-pop, artiste engagée, militante du droit des femmes et des enfants… Rokia Traoré correspond à chacun de ces qualificatifs et tellement plus encore...

Personnel, aux contours tendres mais bel et bien incisif dans le fond, Beautiful Africa est à prendre pour ce qu’il est : le cri d’espoir de Rokia Traoré dans l’océan d’afro-pessimisme qui entoure la crise malienne et plus largement son continent, l’Afrique.

« A contre-jour, mon hardiesse persiste, à contre-courant mes convictions résistent », déclame-t-elle, telle une slameuse, dans le titre éponyme de l’album.

De sa voix profonde et perçante, sur un arrangement pop-rock à souhait (le réalisateur anglais de l’album John Parish est également celui de la chanteuse JP Harvey), Rokia Traoré exprime son amour pour le Mali, l’Afrique, ses habitants, ses hommes et femmes courageux, au même titre que son amour pour la musique (dans le titre Sikey), art auquel elle n’était pas destinée, elle, la fille de diplomates, non issue d’une caste de griots.

Oubliées la pudeur et la timidité, l’artiste chante en bambara, anglais et français sa vision du monde qui l’entoure, pour notre plus grand bonheur.

Cri d’espoir, cri de rage, cri d’exaspération, cri d’amour… Après Tchamantché, Beautiful Africa touche à son but et nous interpelle.

 

Clip de Mélancolie, extrait de l’album Beautiful Africa, de Rokia Traoré

 

en-vente-a-la-boutique-africavivre

zoom

Rokia Traoré et la fondation Passerelle

Afin de soutenir l’industrie musicale malienne et ses artistes, qui manquent parfois cruellement de structures pour mettre en place leurs projets musicaux, Rokia Traoré a créé en 2009 la Fondation Passerelle.

Celle-ci répond à trois objectifs : consolider par des cours l’apprentissage de la musique, permettre à des artistes d’enregistrer en studio leurs compositions, être une plate-forme d’échanges entre artistes pour renforcer les structures musicales du pays.

Avec deux spectacles au compteur, Desdemona et Roots, Rokia Traoré et les artistes de la fondation Passerelle ont tourné en Europe sur deux ans et travaillent aujourd’hui à l’élaboration d’autres projets qui permettront de faire émerger des artistes maliens sur la scène internationale.

Sur son dernier album Beautiful Africa, la chanteuse est accompagnée de deux de ses consœurs, elles aussi chanteuses de la fondation, Fatim Kouyaté et Bintou Soumbounou.

Pour plus de renseignements : www.fondationpasserelle.com.

Lola Simonet

​ 

Article précédent
Être de Ahamada Smis
Article suivant
Debo Band
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !