A curva da cintura de Toumani Diabaté, Arnaldo Antunes et Edgard Scandurra

Partager cet article

 

A Curva da CinturaAlbums / Mali - Brésil
5 etoiles
A curva da cintura

de Toumani Diabaté, Arnaldo Antunes et Edgard Scandurra
Mais Um Discos
La rencontre divine de 2 continents musicaux.

 

Qu'ont en commun le Brésil et le Mali si ce n'est que la musique fait partie à Sao Paulo comme à Bamako du quotidien des gens, que tout est prétexte pour bouger et danser.

Alors en 2010, quand Arnaldo Antunes, le poète à la voix rauque et son compatriote le guitariste Edgard Scandurra rencontrent Toumani Diabaté, dont il n'avait jamais entendu parler, c'est tout d'abord la surprise.

La surprise face à un instrument méconnu, la kora, surprise qui devient enchantement quand les mélodies fonctionnent avec la virtuosité des 21 cordes du célèbre griot.

S'ensuit un voyage de 2 semaines à Bamako qui donnera naissance à cet album enchanteur. Tour à tour lancinant et dansant.

Lancinant à travers la voix mélancolique de Arnaldo Antunes accompagnée de la kora traditionnelle de Toumani Diabaté, plus rock quand le maître laisse la place à son fils Sidiki, plus à même de suivre le rythme grâce à une kora électrique qu'il déforme avec brio à coups de pédale wah-wah.

Et pour clore le tout, un hommage poignant à Serge Gainsbourg avec la superbe reprise de Elisa, version samba-kora !

Un album saisissant, mélange de rock MPB (pour "musique populaire brésilienne") et de folk mandingue avec une touche de pop !

 

Cê Não Vai Me Acompanhar, single de l’album A curva da cintara

zoom

Il y a du Leonard Cohen chez Arnaldo Antunes

Sa voix mélancolique, rageuse nous transperce d'émotions.

La dimension onirique à laquelle il aspire est renforcée par le rythme rageur de son complice à la guitare.

Et c'est sans doute la grâce de la kora qui les a séduit pour tendre toujours plus vers le rêve ultime.

 

Maxime Bonin

​ 

 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !