Sawa Sawa Sawalé

Partager cet article

 

Flavour_N_abaniaSingles / Kenya
5_etoiles
Sawa Sawa Sawalé
Hit d'hier et d'aujourd'hui

Sawa Sawa Sawalé est un hit au Kenya... mais prend sa source au Nigeria et son rythme au Ghana.

 

Il est dans toutes les discos et sur toutes les radios. En taxi, dans les matatu, dans la rue, et sur toutes les lèvres : le hit Sawa Sawa Sawalé fait danser les Kenyanes et Kenyans !

Derrière la chanson, il y en a trois autres. Et derrière le Kenya, il y a le Nigeria.

Retour en trois temps sur une chanson envoûtante qui donne un petit aperçu des samedis soirs à Nairobi.

Nous sommes dans les années 1960-1970. Rex Lawson, sa trompette, ses percussions, ses choeurs illuminent la scène musicale nigériane. Parmi ses innombrables tubes, la star donne naissance à Sawa Sawa Sawalé : chanté en Pidgin-English, ce titre va vite dépasser les frontières du Nigeria et s'imposer comme un standard musical africain. Rex Lawson n'aura malheureusement pas le temps d'en apprécier la portée. Il décède en 1971 dans un accident de voiture. Il n'a que 36 ans mais lègue un capital musical toujours aussi écouté et apprécié au Nigeria.

 

 

Et pour cause : 40 ans plus tard, Sawa Sawa Sawalé est toujours aussi populaire. Et pas seulement au Nigeria. Flavour N'abania, jeune star du Nigeria contemporain a trouvé la bonne inspiration pour faire revivre le hit : d'abord, Flavour passe par le Ghana et emprunte à une star locale, Nana Kwame Ampadu's Kofi Nkrabea, ce rythme langoureux qu'on retrouvera dans ce premier remix.

Ajoutez à cela un rythme plus percutant et des paroles plus sulfureuses (il existe même un clip dit « non censuré »... ) : et vous obtenez cela :

 

 

Mais il en faut encore plus pour enflammer les discothèques de Westland à Nairobi. Cette fois, la collaboration entre le Ghana et le Nigeria est officielle : Flavour s'associe à deux rappers Ghanéens : Asem et Stone of Bradez et mettent définitivement le feu au dance floor. De l'électro, des buildings, lunettes noires, déhanchés encore et encore et Sawa Sawa Sawalé prend un nouvel envol ! C'est le raz-de-marée musical au Nigeria... à tel point que Flavour, de son vrai nom Chinedu Okoli se surnomme lui-même « the King of Nigerian High Life »

 

 

Comment en arrive-t-on au Kenya ? Il y a d'abord les quelques mots en swahili glissés dans la version de Flavour (Sawa en swahili veut d'ailleurs dire « OK »). Après, c'est affaire de goûts et de couleurs. Certains vous diront que le Kenya n'a pas d'identité musicale et importe ses hits du Nigeria et du Congo... D'autres vous diront que les bons rythmes n'ont pas de frontières.... Ok sawa !

de notre correspondante à Nairobi, Anaïs Angelo

​ 

Article précédent
Still Barking de Mapaputsi
Article suivant
Soirée de Poche avec Tinariwen
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !