Ken-wa-Maria-Lupita-Nyongo

Singles / Kenya

Lupita Nyong'o (Lupita, épouse-moi !), le hit kenyan du moment

Ken wa Maria (de son vrai nom Kennedy Wambua Nguze) cartonne sur les réseaux sociaux kenyans avec son hit " Lupita Nyong'o ".

Partager cet article
Depuis que Lupita fut honorée d'un Oscar pour son rôle dans 12 Years of Slave, elle est portée au pinacle dans le Kenya tout entier, qui résonne de son " No matter where you are from, your dreams are valid " (Peu importe d'où vous venez, vos rêves restent valides).

Ken wa Maria avait bouleversé les bars kenyans en 2012 avec " Fundamentals " et s'était imposé en maître du benga (un savant mélange de rumba congolais, finger-style zaïrois, kwela sud-africain et musique traditionnelle Luo, ethnie kenyanne).

Ken wa Maria - Fundamentals

La recette semble plutôt simple : il chante pendant 6 minutes " voilà les miens; ceci est à moi; ceci est à toi, ce sont tes fondamentaux " en quatre langues (anglais, kiswahili, kikamba, et kikuyu).

Interrogé sur sa source d'inspiration, l'artiste raconte qu'il a cherché un des mots anglais le plus drôle, et " fundamentals " a remporté la palme. Au cas où l'on manquerait d'imagination pour interpréter ces vers, le clip parle de lui-même : Ken wa Maria en bonne compagnie au bord d'une piscine pointe du doigt sa femme... fondamentale. Les quelques voix qui se sont élevées contre la vacuité des paroles n'ont pas pu enrayer l'engouement populaire pour un titre qui fait la fierté du balancé kenyan.

Ken wa Maria - Lupita Nyong'o

A peine deux heures après la mise en ligne de " Lupita Nyongo ", les journaux s'émotionnaient de l'audace du chanteur. Car Ken wa Maria n'a pas eu froid aux yeux en demandant la main de l'actrice en chanson, espérant " faire des mini-Lupitas ". Un journaliste rassure : Ken est loin des batifolages qu'il chante. Certains se demandait si un nouveau Ken wa Maria ferait le buzz. On connait la réponse. Ken, lui, attend toujours celle de la belle.

Zoom

Le phénomène Lupita

La robe bleue que Lupita Nyong'o portait aux Oscars lui rappelait le " bleu Nairobi " : il n'en fallait pas beaucoup plus (un Oscar peut-être) pour que Lupita et son Nairobi Blue défraient la chronique.

Son chic classique fut célébré à tout va, faisant de la jeune actrice une Grace Kelly africaine. Lupita est devenue l'emblème d'une beauté qui n'a pas peur de sa couleur.

Lupita-Nyongo-12-years-a-slave

Lupita Nyong'o (à droite) fut honorée d'un Oscar pour son rôle dans 12 Years of Slave.


Tandis que les beautés noires se font encore rares à Hollywood (voir la récente controverse sur Zoé Saldana dans le futur rôle de Nina Simone), Lupita Nyong'o, elle, a voulu donner un coup de projecteur sur un autre enjeu de couleur : la condition des Albinos en Afrique, dans un documentaire intitulé In My Genes. Voici le trailer : http://vimeo.com/1090988

De notre correspondante au Kenya, Anaïs Angelo

Article précédent
Hervé Samb, rencontre avec cet « africain de la ville », jazzmen d’exception au diapason intégré
Article suivant
Le Bal de l’Afrique enchantée, festif et revigorant
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !