Muthoni-Drummer-Queen

Albums / Kenya

MUTHONI DRUMMER QUEEN, téméraire et colorée

L'ébouriffante chanteuse kenyane Muthoni Drummer Queen a marqué l'année avec son album "She" (Elle).

Partager cet article

Comme l'indique éloquemment son titre, il s'agit, avant tout, de faire un vibrant éloge aux femmes et les exhorter à prendre confiance là où elles sont encore trop souvent bridées, niées, muselées.

Largement présente sur la bande-son du joli film de sa consoeur Wanuri Kahiu - "Rafiki", Muthoni Drummer Queen représente depuis plusieurs années la figure de proue de la scène musicale kenyane indépendante.

Dans l'enthousiasmant et énergique "Suzie Noma" les couleurs sont joyeuses, optimistes, mais, aussi, farouchement militantes. Elles disent le besoin urgent de croquer la vie comme un fruit bien mûr, de s'affirmer et de vivre pleinement sa liberté de femme(s). Muthoni Drummer Queen n'a pas peur de se montrer et de s'exhiber avec des tresses et habits multicolores - signe qu'il faut que les femmes kenyanes, dont elle se fait l'héraut, gagnent résolument en visibilité.

Généreuse et perméable à des influences diverses, "She" mêle dans un même élan hip-hop, R&B, dance-hall, blues, soul, et, bien sûr, des rythmes africains... La chanteuse confie d'ailleurs, dans une interview à musicmap.global, avoir écouté, plus jeune, autant de la rumba congolaise, de la musique sud-africaine que de la pop américaine.

Son flot, certainement, galvanise et emporte. Dansante, sa musique cependant prête donc également à réfléchir, à dénoncer des injustices ou la mal-gouvernance comme dans "Kenyan Message", ou la précarité de tant de vies kenyanes, à travers "Million Voice", qui ouvre son album.

Dans ce titre marquant et liminaire, il s'agit de donner voix aux sans-voix, à tous ces habitants enlisés dans un quotidien gris et sans saveur où il faut se réveiller et s'habiller en automates fantomatiques, avant d'aller exécuter un travail alimentaire et harassant, comme on peut le voir dans le clip très réussi, et réalisé par Jenny Mugai, une autre femme.

Zoom

Le festival "Blankets & Wine"

Muthoni Drummer Queen a également créé au Kenya un important festival musical, "Blankets & Wine", qui existe depuis maintenant dix ans (2008).

Ce festival salutaire témoigne d'une scène musicale kenyane en plein essor et qui, vis-à-vis de ses concurrentes, n'a aucunement à rougir.

Lors de la derniere édition, des artistes comme Sauti Sol, Nyashinki, Blinky Bill, Kelissa ou encore Elani ont également pu être mis en valeur.

Matthias Turcaud

Article précédent
DJAZIA SATOUR, au carrefour de voix multiples
Article suivant
FILENTRE, le reggaeman panafricain
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !