Blitz-The-Ambassador-Afropolitan-Dreams

Albums / Ghana

Blitz The Ambassador : " Le « rêve afropolitain » signifie être connecté à tous les endroits dans le monde où se trouvent des Africains "

Rencontre avec l'acteur incontournable de la nouvelle scène hip hop afro beat à l'occasion de son nouvel album " Afropolitan Dreams ".

Partager cet article
Le chanteur Blitz The Ambassador originaire du Ghana et résidant aujourd’hui à New York, n’est plus à présenter. Il est devenu en quelques années un acteur incontournable de la nouvelle scène hip hop afro beat et écume les concerts à la mode.
Son parcours, ses choix artistiques, son amour pour la musique... Rencontre avec le talentueux Samuel Bazawule aka Blitz The Ambassador qui s'est plié pour nous au jeu de l'interview.

Africavivre : Après avoir reçu un prix lors des « Ghana Music Awards » en 2000, avais-tu réalisé que c’était le début d’une aventure musicale formidable pour toi ?

Blitz The Ambassador : J’ai commencé la musique très jeune et cette récompense a été une validation de mon travail en quelque sorte. J’ai été ravi de voir que je pouvais atteindre des objectifs et c’est pour cette raison que je suis allé m’installer aux Etats-Unis. Je me suis dit que si je pouvais faire en sorte d’y arriver là-bas en particulier à New-York, je pourrai alors y arriver n’importe où dans le monde.

blitz-the-ambassador


Africavivre : 
Ta musique ayant énormément d’influences, du hip-hop en passant par des sonorités africaines comme le Highlife et l’afrobeat, qu’est-ce que le mot « rythme » signifie pour toi et quels sont les ingrédients qui te paraissent essentiels pour faire de la bonne musique ?

Blitz The Ambassador : Le « rythme » est un tout. Sans rythme on ne peut pas faire de la bonne musique. J’associe également le rythme à l’harmonie. Quelque fois on peut avoir du rythme mais pas d’harmonie, d’où tous les instruments présents dans l’album qui associés, produisent quelque chose de bien. Nous avons de la batterie, de la basse, de la guitare… tous ces intruments doivent trouver un moyen de coexister pour produire à la fois du rythme et de l’harmonie.

Africavivre : En tant qu’artiste, tu voyages énormément, tu es en France aujourd’hui mais tu seras dans un autre pays demain pour promouvoir ton album et préparer ta tournée. Quand trouves-tu le temps de composer ta musique ?

Blitz The Ambassador : Je fais toujours de la musique où que je sois. Nous sommes dans une ère où on n'a plus besoin d’être en permanence dans un studio pour faire de la musique, un ordinateur suffit alors j’écris quotidiennement, des idées me viennent également tous les jours, évidemment pas des chansons entières mais des petites idées. Lorsque j’ai du temps libre ou que je ne suis pas en promotion d’album comme je le suis en ce moment, je passe du temps en studio pour créer de la musique et je me sers de mes petites idées.

Africavivre : Tu vas souvent au Ghana ton pays d’origine, tu y étais d’ailleurs plus tôt cette année en tournée, as-tu des projets pour les autres pays du continent ?

Blitz The Ambassador : Je n’ai pas eu l’occasion de jouer autant que ça dans d’autres pays africains malheureusement. J’ai joué au Maroc, au Nigeria et je travaille pour jouer dans d’autres pays. J’aimerais visiter le Sénégal également.

Africavivre : Ton nouvel album « Afropolitan Dreams » est attendu comme un gros succès, peux-tu nous en dire plus sur le choix de son titre ?

Blitz The Ambassador : « Afropolitan Dreams » représente en quelque sorte un moment de ma vie et de ma carrière. Ces mots peuvent résumer qui je suis, un jeune artiste africain qui a eu l’opportunité de voyager. Quand je dis voyager je ne veux pas nécessairement dire physiquement, ça peut être un voyage mental. Et quand il s’agit d’un voyage physique, cela n’implique pas forcément de voyager vers les Etats-Unis ou l’Europe. Tu peux voyager à Lomé, à Dakar, même à l’intérieur de ton propre pays mais je pense que tu t’ouvres l’esprit quoiqu’il arrive et tu te sors de ta petite bulle. C’est ce qui arrive à énormément de jeunes Africains aujourd’hui quand ils ont une chance de voyager, ils prennent des idées de leurs expériences.

Néanmoins, le but de tous les Africains est de retourner en Afrique et de contribuer intelligemment au développement de la société. C’est l’idée du rêve afropolitain selon moi. Il sera très différent du rêve américain qui implique de rester au Etats-Unis et de contribuer à cette société qui n’est pas nécessairement celle d’où l’on vient. Le « rêve afropolitain » signifie que je suis connecté à tous les endroits dans le monde où se trouvent des Africains.

Blitz The Ambassador - AFRICA IS THE FUTURE Ft. Oxmo Puccino, Just A Band, Oum


Africavivre :
Dans cet album, tu as travaillé en collaboration avec énormément d’artistes d’origine africaine (Nneka, Oxmo Puccino, Seun Kuti, Angélique Kidjo), est–ce le début d’un nouveau mouvement musical regroupant de jeunes artistes d’origine africaine qui proposent un nouveau genre musical ?

Blitz The Ambassador : Il y a bien sûr un nouveau mouvement et je considère que j’en fais partie. Je passe beaucoup de temps à essayer de fédérer une dynamique et créer une unité. Se regourper permet de valoriser plus facilement ses idées. J’accorde vraiment de l’importance au fait de collaborer avec des personnes qui sont mes pairs, mes semblables, même avec ceux qui sont mes aînés ou mes mentors... Angélique Kidjo en est un exemple. Finalement, on essaie de créer une dynamique aujourd’hui mais nos inspirations viennent de vibrations plus anciennes...

Africavivre : Que dirais-tu à un jeune artiste qui souhaite vivre de sa passion ?

Blitz The Ambassador : Tout ce dont on a besoin c’est d’y croire. Il faut prendre conscience du fait que notre voix est importante. En Afrique par exemple, on n'a pas souvent l’opportunité de faire entendre sa voix et on prend souvent les idées des autres pour faire pareil. Je crois que pour la jeune génération, il est important de se demander pourquoi je suis ici, et que vais-je faire pour faire entendre ma voix et représenter qui je suis. Il y aura toujours une oreille pour écouter ce qu’on a à dire.

Africavivre : Peux-tu nous donner le nom d’un artiste avec lequel tu aimerais travailler ?

Blitz The Ambassador : Je pense à Damien Marley. C’est un de mes artistes préférés. Nous nous ressemblons beaucoup dans la mesure où il évolue, comme moi, dans énormément d’univers, du reggae au dubstep en passant par le hip-hop. C’est un artiste incroyable en général et je suis très admiratif de la manière dont il arrive à faire de la bonne musique tout en étant un artiste « conscient ». Ce sont les raisons pour lesquelles j’aimerais collaborer avec lui.

Zoom

A l’occasion de la sortie de son nouvel album « Afropolitan Dreams », Blitz The Ambassador était de passage à Paris pour un concert aux énergies positives à La Maroquinerie le 28 avril dernier.

Avec une aisance non moins révélatrice de sa passion communicative pour son Art, Blitz a enflammé la scène de la mythique Maroquinerie qui se souviendra de son passage.

Les musiciens qui l’accompagnaient ont fait exploser le beat et le public a pu apprécier ses guests, notamment Oxmo Puccino avec qui il a collaboré sur le titre « Africa is the future ». 

Nous vous confirmons que Blitz the Ambassador est un artiste de talent qu’il convient de suivre. Son album « Afropolitan Dreams » a d’ailleurs été très bien accueilli par les amateurs de la scène musicale Hip Hop parisienne.

Propos recueillis par Diane N.

Article précédent
Ibibio sound machine, découverte d'une musique afro-électro originale et pétillante
Article suivant
A long way to the beginning de Seun Kuti, un album coup de poing qui fait du bien !
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !