Maimouna-Jallow-conteuse

Théâtre / Gambie

MAIMOUNA JALLOW, conteuse gambienne... a le vent en poupe

Faire vivre l'immense patrimoine immatériel de l'Afrique !

Partager cet article

Conteuse, journaliste et consultante en médias, Maimouna Jallow s'attelle à perpétuer la tradition africaine de l'oralité.

Après avoir suivi des études africaines à l'Université de Londres, Jallow a travaillé comme productrice pour le BBC World Service, en tant que correspondante à Sao Tomé & Principe, et a également été en charge des communications régionales pour Médecins Sans Frontières dans la corne de l'Afrique. Elle vit maintenant à Nairobi au Kenya.

Parmi ses priorités figure dorénavant, en premier lieu, celle de faire vivre un patrimoine aussi riche que menacé : celui des contes traditionnels africains.

Maimouna-Jallow

Ces histoires, elle entend les adapter et les adresser directement à la jeunesse d'aujourd'hui, via un important travail d'actualisation ; étant très convaincue par la dimension éducative et utilitaire de ces récits d'apprentissage, en effet à bien des égards, formateurs.

Son spectacle "Story ! Story ! Story come !" remet ainsi au goût du jour quatre contes africains de différentes provenances.

"Sweet Play", met en scène, sur un canevas nigérian, une jeune fille du nom de Kimi surprenant les esprits de l'eau en pleine danse sacrée, et plagiant leurs prestations pour devenir promptement une starlette adulée via internet. La jeune fille va-t-elle mettre sa gloire naissante au service d'une cause noble, ou les esprits la puniront-ils ?

Dans "Why Children Should Not Work", d'origine zambienne, le roi Barotseland, très aimé de son peuple, perd la vue. Pour qu'il recouvre la vue, il faut obligatoirement tuer la bête féroce qui hante le lac Makapaela. Qui s'en chargera-t-il ?

"Uncle Modibo", selon une trame venue du Mali, évoque quant à lui les efforts conjoints de toute la communauté du personnage éponyme pour aider ce dernier à réaliser son rêve, à savoir celui de construire une école d'art.

La quatrième histoire enfin, sud-africaine au départ, et intitulée "Shela's Journey", fait la part belle à une orpheline dotée de pouvoirs spéciaux.

On voit donc que chacune des histoires permet de véhiculer des valeurs, et s'avère riche d'enseignements. Trois d'entre elles accordent une place prédominante à un ou des enfants à qui incombent de grandes responsabilités.

Zoom

"The Secret Lives of Baba Segi's Wives"

Maimouna Jallow a également adapté récemment pour la scène le roman "The Secret Lives of Baba Segi's Wives" de la nigériane Lola Shoneyin, récit au cœur d'un ménage polygame où la gravité se marie à l'humour et qu'elle a pu déjà jouer à diverses occasions, au Storymoja Festival au Ghana, au Writivism Festival en Ouganda, au Stories of the Antropocene Festival en Suède, au African Writes au Royaume-Uni, au Cairo International Festival for Contemporary and Experimental Theatre en Egypte, au Scottish International Storytelling Festival en Écosse, ainsi qu'au Ake Arts and Book Festival au Nigéria.

Les différents pays africains dans lesquels elle a pu se produire montrent aussi son panafricanisme très clairement affiché.

Matthias Turcaud

Article précédent
LIYANA, pépite visuelle venue du Swaziland
Article suivant
AMADOU SANOGO, le Mali en questions
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !