La-Confession-des-ames-de-Berthrand-Nguyen-Matoko

Romans / Gabon

La Confession des âmes de Berthrand Nguyen Matoko

Editions Publibook La chose la plus vaine est bien celle de vouloir maîtriser son destin. Un roman émouvant !

Partager cet article

Il est autant difficile de se mettre dans la peau d’un noir arrivant dans un pays de blancs que dans celle d’un blanc arrivant dans un pays de noirs.

Berthrand Nguyen Matoko situe son roman au Gabon et choisit de mettre en relief le parcours de Pierre Yves, enseignant dans un lycée renommé parisien, au destin tracé. En quête d’exotisme, ce dernier choisit de s’expatrier pour l’Asie, afin de changer de vie. Ce sera finalement l’Afrique.

Berthrand-Nguyen-MatokoEn un rien de temps, nous sommes plongés dans les méandres d’un monde nouveau venant bouleverser la vie de Pierre Yves. Lui qui ne s’attendait pas à un tel revirement de situation, lui qui n’a jamais eu l’habitude de côtoyer des noirs à Paris, enfin lui qui ne s’imaginait pas atterrir dans un univers rempli de saveurs, remettant en doute peu à peu tous ses aprioris.

On ne choisit définitivement pas son destin. L’Afrique en général et le Gabon en particulier deviennent son salut. Apprenant peu à peu à faire tomber ses barrières de jeune trentenaire bourgeois bien élevé, ce dernier ne sera pas au bout de ses surprises. Il prendra tout d’abord de l’assurance en retrouvant peu à peu son « moi », loin du cocon familial mais il rencontrera surtout l’amour. Perfecta, une jeune chanteuse métisse reconnue sur tout le continent qui changera son destin et la vision qu’il se faisait de la vie à jamais.

De Libreville à Brazzaville, l’Afrique et les Africains déploient tous leurs saveurs. Pierre Yves se distinguera peu à peu de ce statut d’expatrié blanc venu de France pour diriger un lycée français. Vivre à l’africaine et se fondre avec la masse à la différence de ses compères le mènera vers des chemins inattendus. Non sans certaines critiques comme l’omniprésence des églises, la nonchalance des Africains et l’attrait de politiques pour les femmes, il se plaira à découvrir les us et coutumes de chaque pays du continent qu’il traverse.

Le suspens créé par Berthrand Nguyen Matoko autour de l’histoire familiale de Pierre Yves étonnera plus d’un lecteur. Dans ce roman où l’église a sa place, il sera question d’un sujet aussi tabou que la sexualité des prêtres. Une touche finale complexe dans laquelle le lecteur peut se perdre et qui vient fausser l’entrain de lecture.

De ce roman, nous retiendrons une chose, « La vie nous réserve parfois bien des surprises ».

 

Aimé Eyengué - Nguyen Matoko - Roland Noël

Zoom

Un homme discret au grand coeur

Berthrand Nguyen Matoko est né en 1959 au Congo Brazzaville, d'un père congolais et d'une mère vietnamienne.

Après des études de droit et en psychologie sociale, il arrête ses études universitaires en 1981 pour se consacrer à ses passions : la musique, la danse et l’écriture.

Après huit ans comme chorégraphe et choriste, il est chargé de relations publiques de la chanteuse internationale d'origine zaïroise (RDC) Abeti Masikini. Il lui consacre une biographie qui paraît aux éditions L'Harmattan en 1999 ("Abeti Masikini, la voix d'or du Zaïre").

En 2004, il publie la sienne dans un essai Le Flamant noir chez le même éditeur, dans laquelle il évoque son parcours chaotique en tant qu'homosexuel et enfant confronté à trois cultures très différentes (asiatique, africaine et occidentale). Ne s’en cachant pas, il crée la polémique en évoquant un sujet tabou en Afrique, pour cela il est très critiqué.

Très remarqué par les médias français, le journal Libération lui consacrera tout un article dit « Portrait » le 20 octobre 2006. http://www.liberation.fr/portrait/2006/10/20/pink-black_54823

Son roman La confession des âmes (paru le 15 avril 2012 chez PubliBook) est tout aussi sujet à polémique puisqu’il souligne les non-dits concernant la sexualité des prêtres dans l’église catholique.

Installé à Paris depuis 1977, Berthrand Nguyen Matoko œuvre dans de nombreuses associations en France ou en Afrique et est régulièrement invité à des colloques aux quatre coins du monde pour défendre ses idées.

 

Diane N.

Article précédent
Les Mémoires d'Abdou Diouf, 40 années de vie politique au sommet
Article suivant
Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !