uKanDanZ… tout un art de vous faire danser !

Partager cet article

 

Le groupe uKanDanZConcerts / Ethiopie
5 etoiles
uKanDanZ… tout un art de vous faire danser !
04/07 : Alimentation Générale à Paris
05/07 : Festival Recycl’Art à Bruxelles
06/07 : Festival Oasis Bizz’Art à Dieulefit
14/07 : Festival d'été de Québec
20/07 : Festival Les Arts en Boules à Melles
28/07 : Festival Les Nuits de Fourvière à Lyon

 

Ethiogroove transcendant ou ethio-hardcore fusion déroutante ? 

Difficile de qualifier ce groupe aux rythmiques rock crunch explosives, entrecoupées de séquences jazz très free, le tout saupoudré d’une pincée de musique carnatique. Et comment ne pas fondre à l’écoute de la voix vibrante de son charismatique chanteur éthiopien, qui nous conte des histoires d’amour version 2.0 dans cette douce langue qu’est l’amharique ?

Mais laissons de côté cette vaine tentative de définition et intéressons-nous plutôt à la présence réjouissante et lumineuse sur scène de ce groupe à l’hérédité multiple. Invité à jouer aux Deux Pièces Cuisine, dans le cadre du Festival Banlieues Bleues, uKanDanZ s’est montré, le mercredi 24 avril, détonnant et savoureux à souhait. Ce concert était pour le groupe, résidants entre Lyon et Addis Abeba, l’occasion d’épater un nouveau public de franciliens et d’aficionados de jazz. Et détonnants, ils l’ont été, car le public, ce soir-là a gagné, pour une maudite somme, un décoiffage en bonne et due forme. Expérience capillaire qui a probablement tout à voir avec l’énergie rock crunch du groupe, vous vous en serez douté.

 

uKanDanZ en concert

Crédit photo Christophe Charpenel

 

uKanDanZ est une musique savoureuse qui lorsqu’elle vous est servie, se déguste, et peut parfois susciter une irrépressible envie de se trémousser. Vous la trouvez croustillante, telles les mélodies éthiopiennes transcendantales soutenues par Fred Escoffier, le clavier ; craquante, telles les rythmiques détonantes de Guilhem Meier à la batterie ; moelleuse et parfois sur-caféinée, tels les riffs entonnés par Lionel Martin, le saxophone ténor ; épicée tels les accords à la Zappa, de Damien Cluzel à la guitare ; charnue et délicieuse, telle la voix infatigable d’Asnaké Guèbrèyès ? Vous m’ôtez les mots de la bouche !

 

Plus d'info sur leurs prochaines dates de concert et festivals auxquels uKanDanz participe ici

en-vente-a-la-boutique-africavivre

 

 

 

 

 

Clip du single Bèlomi Bènna de ukanDanz

zoom

À l’origine de cette décoction irrésistible…

Il y a une rencontre : celle de quatre amis lyonnais avec un chanteur-batteur populaire d’Addis Abeba, Asnaké Guèbrèyès.

Damien Cluzel, ayant étudié les musiques carnatiques indiennes à Amsterdam, participe en 1999 à un workshop musical, Jump to addis, et croise sur sa route Asnaké Guèbrèyès.

Quelques expériences festivalières plus tard et le groupe uKanDanZ naît.

Rapidement, leur premier EP, Ethiopian Crunch Music, voit le jour. Puis l’album Yetchalal, hommage à l’histoire de la musique éthiopienne, sort chez Buda Musique dans la série éthioSonic.

Ainsi uKanDanZ serait un beau bébé issu de la déferlante Ethiopiques, série de compilations dédiées aux musiques éthiopiennes et érythréennes des années 1960 aux années 2000 ?

Oui, mais gardons-nous de toute catégorisation hasardeuse, car vous l’aurez compris, uKanDanZ a la carrure trop imposante pour rentrer dans le costume trois pièces trop serré du monde de la musique standardisé !

Aussi, à l’avenir, nous ne pouvons que leur souhaiter beaucoup d’autres aventures musicales débridées et une vie de festivals, de scènes pleines et de chansons d’amour à la sauce éthiopienne !

Eva Dréano

​ 

Article précédent
Gloire à Dieu de Espoir 2000
Article suivant
Mounira Mitchala ou la douceur incarnée
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !