Les-Douze-Tribus-de-Hattie-ou-le-roman-de-la-grande-migration

Romans africains, romans sur l'Afrique

Les Douze Tribus d'Hattie ou le roman de la grande migration

Gallmeister Dans les pas de Toni Morrison, « dont les mots sont à la fois un phare et une ancre » pour toute une génération d'écrivain, Ayana Mathis signe avec " Les Douze Tribus d'Hattie " un premier roman puissant qui raconte soixante ans d'une famille afro-américaine sur fond d'Amérique en devenir.

Partager cet article

S’inscrivant dans le long exode noir américain fuyant les lois ségrégationnistes sudistes, Hattie débarque au début des années 1920 à Philadelphie, en compagnie de sa mère et de ses sœurs.

C'est une nouvelle vie pour la jeune femme qui se marie rapidement à August. Au fil des années, cinq fils, six filles et une petite-fille naîtront de cette union désaccordée. Douze voix qui dessineront le portrait d'une mère insaisissable, « nuage orageux », qu'il est difficile d'aimer, mais dont la détermination portera à bout de bras sa tribu, et celui d'une Amérique à deux vitesses : l'une pour les Noirs, l'autre pour les Blancs.

Mathis-Ayana

Les Douze tribus d'Hattie de Ayana Mathis, paru en décembre 2012 aux États-Unis, a été le succès surprise de l'année 2013 avec plus de 250 000 exemplaires vendus.


« Hattie savait que ses enfants ne la considéraient pas comme quelqu'un de gentil, et peut-être ne l'était-elle pas, mais quand ils étaient petits, il n'y avait pas beaucoup de temps pour les sentiments. Elle leur avait fait défaut dans des domaines essentiels, mais à quoi cela aurait-il servir de passer les journées à les serrer contre elle et à les embrasser s'ils n'avaient rien eu à se mettre dans le ventre ? Ils ne comprenaient pas que tout l'amour qu'elle avait en elle était accaparé par la nécessité de les nourrir, de les habiller et de les préparer à affronter le monde. Le monde n'aurait pas d'amour à leur offrir ; le monde ne serait pas gentil. »

Car la vie dans le Nord n'est pas exempte de discriminations raciales. Et les destinées des enfants d'Hattie emprunteront des chemins sinueux dans un pays où il ne fait pas bon être noir.

D'une écriture sensible qui ne verse jamais dans le pathos, Les Douze Tribus d'Hattie d'Ayana Mathis nous fait ainsi entendre l'aîné, Floyd, trompettiste qui sillonne le sud fuit par sa mère, de concert en concert, Six, l'apprenti mystificateur qui prêche dans des journées d'éveils spirituels ou encore Alice qui s'ennuie profondément dans sa prison dorée.

A travers leurs histoires, qui se lisent comme des nouvelles, s'esquissent une singulière fresque familiale, de la Géorgie à Philadelphie, dans une Amérique en proie aux démons du racisme, mais aussi le portrait bouleversant d'une femme à la force de vie infinie, qui refuse la fatalité et apprend à avancer malgré les désillusions de la vie.

en-vente-a-la-boutique-africavivre

 

Rencontre avec Ayana Mathis, auteur du roman Les Douze Tribus d'Hattie sorti en janvier 2014 aux Éditions Gallmeister.

Zoom

La grande migration afro-américaine

Entre 1915 à 1930, près d'un million et demi de Noirs du sud des États-Unis migrent vers les villes industrielles du Nord en plein développement.

Dans un mouvement de quête de terre promise, ils fuient les lois Jim Crow sur la ségrégation raciale, la pauvreté et les plantations de cotons dans l'espoir d'une vie meilleure et d'emplois mieux rémunérés.

New York, Chicago, Détroit et Philadelphie sont les principales villes concernées. Cette migration massive a contribué à la formation des grands ghettos urbains ainsi qu'aux premières vagues significatives pour obtenir l'égalité des droits dans la loi et dans les faits, prémices au Mouvement des droits civiques.

C'est ce parcours d'une nation en devenir que Les Douze Tribus d'Hattie nous retranscrit avec merveille.

Sarah Gastel

Article précédent
Hizya de Maïssa Bey
Article suivant
Yasuke ou l'histoire d'un esclave africain devenu samouraï
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !