Atlas-Branko

La musique africaine, la musique sur l'Afrique

Atlas de Branko, un album aux multiples facettes

Enchufada 5 villes, 5 semaines, plus de 600 heures de travail, 1 album !

Partager cet article

Après presque 10 ans d’existence, les spécialistes du kuduro, et pionniers du mouvement global bass portugais, Buraka Som Sistema, ont annoncé qu’ils marqueraient une pause pour une durée indéterminée à la fin de leur tournée de 2016, mais l’aventure n’est pas terminée pour autant.

João Barbosa, alias Branko, membre fondateur du Buraka Som Sistema se lance dans une carrière solo, et présente dès à présent son premier album, sobrement intitulé ATLAS.

Et si sur ATLAS on retrouve, un peu, ce son électronique et rude, forgé dans les quartiers ghetto du nord de Lisbonne, qui avait fait le sel de Buraka, Branko nous emmène aussi vers d’autres contrées musicales, piochant son inspiration aux quatre coins du monde… ou plutôt aux cinq coins du monde, l’album ayant été enregistré entre Lisbonne, le Cap, New York, Sao Paolo et Amsterdam, en cinq semaines.

Branko

C'est le groupe Buraka Som Sistema, dont Branko fut l’un des membres fondateurs, qui a popularisé à l'international le kuduro, musique originaire de l'Angola.


Ainsi Branko tisse un réseau mondial, où se rencontre les genres musicaux (baile funk brésilien, gqom et kwaito d’Afrique du Sud, techno hollandaise, hip-hop portoricain ou new-yorkais…), et les artistes, nombreux (très nombreux) à avoir été invités sur cet album… à vrai dire, on ne compte plus le nombre de collaborations présentes sur ce disque, mais ce qui est sûr, c’est que chacun des 10 titres de cet album en accueille au moins une.

Sur ce patchwork sonore dressé par le producteur portugais, il n’est donc pas étonnant d’entendre le duo de kwaito sud-africain the Ruffest croiser la douce voix de la chanteuse hollandaise Zanillya, de voir le célèbre MC Okmalumkoolkat dicter le rythme au DJ australien Lewis CanCut, de découvrir le psychédélisme lusophonique du groupe cap-verdien Cachupa Psicadelica, ou encore d’admirer la délicieuse Nonku Phiri surfer avec élégance sur les vibes zouk-bass de Mr Carmack.

ATLAS est un de ses albums aux multiples facettes, laissant la part belle à l’éclectisme et à la découverte d’horizons nouveaux… en fait, ATLAS est à l’image de son auteur, un globe-trotter à la curiosité musicale insatiable.

Zoom

La Red Bull Music Academy et Atlas Unfolded

Le disque Atlas a été réalisé dans les studios de la Red Bull Music Academy, la fameuse marque de boisson énergisante étant devenue quasiment aussi inévitable dans la production musicale qu’elle l’est dans le marketing de sports extrêmes.

Quoi qu’il en soit, le partenariat a donné lieu à une série de web-épisodes, cinq pour être précis… et pour être logique, vous vous souvenez, 5 villes, 5 semaines ! Donc cinq épisodes qui retracent le parcours créatif et les différentes rencontres qui ont abouti à cet album.


Trailer d’ATLAS Unfolded

Aodren Pecnard

Article précédent
MzVee, la sincérité et l’afropop made in Ghana
Article suivant
Un Warm Up Show à la camer’sauce !
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !