Ahmadou Kourouma de Jean-Michel Djian

Partager cet article

 

Ahmadou Kourouma de Jean-Michel DjianBiographie / Côte d'Ivoire
4_etoiles
Ahmadou Kourouma
de Jean-Michel Djian
Seuil
Mais qui étiez-vous Ahmadou Kourouma ?

 

Kourouma, figure emblématique de la nouvelle littérature africaine.

Kourouma, auteur légendaire des Soleils des Indépendances.

Kourouma, poète fulgurant de la "souffrance africaine".

Mais qui étiez-vous Ahmadou Kourouma ? C'est à cette question passionnante que tente de répondre Jean-Michel Djian dans la biographie qu'il consacre à l'écrivain ivoirien.

On découvre un personnage complexe, habité par l'échec du continent africain, pendant et après la colonisation, tenté par l'engagement politique mais soucieux de sa singularité, il choisira le combat littéraire.

Singularité qu'il revendique quand il fait le choix de mener de front sa carrière d'écrivain avec sa profession d'origine : actuaire.

Dôté d'une forte personnalité, le mathématicien Ahmadou Kourouma s'est affranchi de la langue française "en cassant le français pour trouver et restituer le rythme africain". L'ouvrage est ainsi un excellent outil de compréhension du style de l'écrivain, qui a tant fait débat.

C'est une excellente entrée en matière pour ensuite se lancer dans la lecture des Soleils des indépendances, Moné, outrages et défis, En attendant le vote des bêtes sauvages ou encore Allah n'est pas obligé.

La biographie de Jean-Michel Djian nous éclaire sur l'homme, son engagement et également sur son oeuvre littéraire.

Débonnaire aux premiers contacts, Kourouma apparaît sous toutes ses facettes : provocateur, charmeur, iconoclaste, fier, de quoi alimenter le mystère Kourouma !

zoom

Kourouma et la diplomatie

Kourouma se serait bien vu jouer un rôle sur la scène politique ivoirienne. Mais la diplomatie n'était pas son fort.

Lors d'un discours en juin 2001 alors que le gouvernement ivoirien lui remettait les insignes de commandeur de l’ordre national, il demanda que toute la lumière soit faite sur le charnier de Youpougon. Laurent Gbagbo s’est senti visé et a quitté la salle sur-le-champ.

Kourouma n'avait pas sa langue dans sa poche, il disait ses quatre vérités aux puissants, difficile d'imaginer une carrière politique dans ces conditions...

Maxime Bonin
 en-vente-a-la-boutique-africavivre

​ 

Article précédent
Il n'y aura pas de paradis de Ryszard Kapuscinski
Article suivant
Afrique 3.0 - Courrier International
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !