Photo de groupe au bord du fleuve d'Emmanuel Dongala

Partager cet article

 

Photo_de_groupe_au_bord_du_fleuve_de_Emmanuel_DongalaRomans / Congo-Brazaville
5_etoiles
Photo de groupe au bord du fleuve
d'Emmanuel Dongala
Editions Actes Sud, collection Lettres africaines
14 femmes solidaires, déterminées à se faire respecter !

 

"Casseuses de cailloux", c'est le terrible labeur qu'exécutent chaque jour 14 femmes pour gagner de quoi survivre.

La construction d'un aéroport fait croître le prix du gravier, elles décident de vendre leurs sacs à un prix plus élevé, c'est le début d'un combat héroïque pour obtenir gain de cause. 

Méréana est la porte-parole du groupe, elle symbolise la fragilité de la condition des femmes en Afrique. Eduquée, elle s'est vite sacrifiée pour la carrière de son mari pour ensuite le quitter parcequ'il la trompait. Elle se retrouve du jour au lendemain sans le sou avec ses deux enfants.

Emmanuel Dongala brosse des portraits saisissants de ses femmes ballotées par les injustices et les inégalités de la société africaine. "La vraie loi, disent-elles, est celle qui donne toujours l'avantage aux hommes". C'est à la fois brutal et émouvant, un roman salvateur qui place le courage et la dignité au sommet des valeurs humaines.

Une écriture sans fioriture, pleine d'humanisme, pour une histoire à rebondissements. 

Superbe !

zoom

Un écrivain virulent

Né en 1941 d'un père congolais et d'une mère centrafricaine, Emmanuel Dongala s'est réfugié aux Etats-Unis en 1997 au moment de la guerre civile.

Chimiste de formation, il y enseigne la chimie et la littérature africaine francophone. 

Observateur impitoyable de l'Afrique, il a déjà dénoncé dans Un fusil dans la main, un poème dans la poche les despotes Noirs et dans Johnny chien méchant le scandale des enfants-soldats, roman adapté au cinéma sous le titre Johnny Mad Dog.

en-vente-a-la-boutique-africavivre

​ 

Article précédent
Les aubes écarlates de Léonora Miano
Article suivant
Demain j aurai vingt ans de Alain Mabanckou
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !