L’Hypothèse du Mokélé-Mbembé de Marie Voignier

Partager cet article

 

L-Hypothese-du-Mokele-MbembeFilms / Cameroun
4_etoiles
L’Hypothèse du Mokélé-Mbembé
de Marie Voignier
Coproduction L’âge d’or et Espace croisé, centre d’art contemporain
A la recherche d’un animal inconnu de la zoologie au milieu de la jungle et des marécages !

 

Il n’y a pas qu’en Ecosse que se cache un monstre marin introuvable ! Dans L’Hypothèse du Mokélé-Mbembé, un homme est à la recherche d’un animal inconnu, entraperçu, évoqué par les populations locales.

Où se trouve-t-il ? : au sud du Cameroun près de la frontière congolaise.

A qui a-t-on affaire ? A Michel Ballot, un explorateur déterminé à voir le Mokélé-Mbembé, à trouver des indices.

Il est déjà venu plusieurs fois sur les lieux et cette quête sans résultat, les sacrifices qui vont avec, n’entament pas sa conviction : « Il est déjà très difficile de voir des antilopes, des éléphants qui pourtant sont très nombreux. Voir un animal qui vit dans l’eau, qui passe de rivière en rivière, qui peut vivre dans les marécages, il faut avoir de la chance » explique-t-il dans un moment de découragement.

A quoi ressemble cet étrange animal ? : une sorte de rhinocéros à queue de crocodile et à tête de serpent.

Alors que penser de L’Hypothèse du Mokélé-Mbembé ? C’est un film poignant, le courage et la détermination de Michel Ballot forcent l’admiration. C’est aussi peut-être un peu de naïveté face à des croyances qui ne peuvent être correctement perçues par nos yeux d’occidentaux, le légendaire prend toute sa force quand le vraisemblable devient possible !

Le film n’apporte d’ailleurs aucune réponse sur l’existence ou non de la bête mais les questions qu’elle soulève sont particulièrement intéressantes. Comment s’y retrouver quand le fossé culturel et linguistique fausse notre compréhension, notre approche d’une réalité insaisissable ?

Un documentaire attachant, différent, à consommer sans idées préconçues…

 

zoom

Mythe ou réalité ? selon la réalisatrice Marie Voignier

« A Yaoundé, la capitale du Cameroun, le Mokélé-Mbembé n’existe qu’à travers les récits et légendes, il n’est qu’un monstre de contes qui dévore les enfants.

Les Pygmées Baka sont au contraire persuadés de son existence à un niveau zoologique et non mythologique : pour eux, cet animal existe, comme le rhinocéros, disparu de la région, mais que les grands-parents évoquent encore.

Les Pygmées parlent du Mokélé-Mbembé comme d’une bête rare, difficile à voir et dangereuse, mais non comme d’une créature dotée de pouvoirs surnaturels ».

A vous de vous faire une opinion après avoir vu le film !

Maxime BONIN
Article précédent
La Pirogue de Moussa Touré
Article suivant
Cocorico ! Monsieur Poulet de Jean Rouch
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir