Comment-cuisiner-son-mari-a-l-africaine-de-Calixthe-Beyala

Romans / Cameroun

Comment cuisiner son mari à l'africaine de Calixthe Beyala

J'ai Lu Frais, gourmand et sensuel.

Partager cet article

Entre recettes qui mettent l'eau à la bouche, métaphores culinaires et portrait sensible d'une jeune africaine qui se cherche, l'écrivaine camerounaise Calixthe Beyala, Grand Prix littéraire de l'Afrique noire en 1993, nous délivre la formule pour « cuisiner son mari à l'africaine ».

Ayant quitté l'Afrique pour apprendre à connaître le monde, Aïssatou habite désormais Paris où elle est « dame-pipi ». Le quotidien s'égrène paisiblement entre les amours de passage et l'effervescence de son immeuble.

Se décrêpant les cheveux avec du Skin Succès fort et surveillant sa ligne, la jeune femme, en proie aux tourments de l'amour, est aussi en mal de repères dans une société qui rejette le bien manger et les rondeurs féminines. « J 'ignore quand je suis devenue blanche » répète-t-elle.

Calixthe-Beyala


Mais un jour, elle croise son voisin, monsieur Bolobolo, et c'est le coup de foudre ! Malien de pure souche et homme à femmes, il vit avec sa mère qui a pour animal de compagnie une poule.

Pour le séduire, elle se rappelle les conseils avisés de sa mère et se lance dans la préparation de plats tous plus alléchants les uns que les autres. Ngombo au paprika, antilope fumée aux pistaches, pépé-soupe de poissons, poulet aux arachides, purée de mangues sur toast au programme, tout est bon pour faire tomber monsieur Bolobolo dans ses rets !

Réussira-t-elle à le charmer et à éloigner Mademoiselle Bijou, sa principale concurrente ?

Véritable leçon de séduction, Comment cuisiner son mari à l'africaine, qui fait office de livre de cuisine avec ses 25 recettes, est aussi un bel hymne à la culture africaine et une invitation à ne pas oublier ses racines.

en-vente-a-la-boutique-africavivre

 

 

 

Zoom

Deux recettes de plats africains tirées de « Comment cuisiner son mari à l'africaine »

Poulet aux citrons verts

Ingrédients :
1 poulet fermier coupé en 8 morceaux – 1 kg de citrons verts – 6 gros oignons – 2 gousses d'ail – 4 tomates – 1 cuillerée à café de farine – huile – 3 cuillerées à soupe d'huile d'arachide – 1 branche de thym et quelques feuilles de laurier – sel – poivre

Préparation :
La veille, faire une marinade avec les jus des citrons pressés, les oignons hachés, l'ail écrasé, le thym et le laurier. Ajouter le poulet. Laisser mariner toute la nuit.
Le lendemain, peler les tomates. Les passer au mixeur.
Faire revenir le poulet avec l'huile, les oignons et les gousses d'ail. Saler et poivrer.
Ajouter les tomates. Laissez mijoter 10 minutes en remuant avec une cuillère en bois.
Ajouter la marinade.
Diluer la farine dans un peu d'eau. Ajouter à la préparation.
Mélanger. Ajouter 2 verres d'eau et laisser cuire à feu doux pendant 30 minutes.

Attieké aux crevettes

Ingrédients :
500 g d'attieké précuit – 500 g de crevettes – 250 g de champignons – 7 carottes coupées en rondelles – 2 oignons hachés – 1 gousse d'ail écrasée – chapelure – huile – sel – poivre

Préparation :
Dans une casserole, faire revenir les crevettes.
Retirer les crevettes et faire revenir les légumes et l'ail.
Remettre les crevettes, ajouter un peu d'eau, le sel, le poivre. Laisser mijoter 30 minutes à feu très doux.
Mélanger avec l'attieké cuit et verser le tout dans un plat beurré allant au four. Saupoudrer de chapelure et laisser cuire à feu doux pendant 30 minutes.

Sarah Gastel

Article précédent
Pétales de Sang, de Ngũgĩ wa Thiong'o, classique de la littérature kenyane et grande fresque historique d'un Kenya post-indépendance
Article suivant
L'Oiseau du Bon Dieu de James McBride
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !