Coller-la-petite-Franko

Singles / Cameroun

Coller la petite de Franko

Attention danger !! Voici LE son endiablé qui va réchauffer tous les cœurs et les corps cet hiver.

Partager cet article

Rythmé et piquant « Coller la petite » est un véritable cocktail explosif à consommer sans modération !

Je m’adresse à vous, oui vous les fêtards qui voulaient danser, cette musique va vous ravir et vous enjailler jusqu’au bout de la nuit.

Le camerounais Franko a réussi, avec brio, avec son titre « Coller la petite » à mettre tous les corps en accord : tout le continent africain en redemande et même les plus timides se laissent aller à un petit pas de danse sur la piste.

Le message transmis par Franko est clair : « On est là pour s’ambiancer ». 

coller-la-petite


Franko fait avec un certain humour la caricature des boites de nuit : un marché, une supérette à filles où celles-ci ne demandent qu’à « être collées ». Drôle et imagé on se laisse facilement prendre au jeu.

Franko est un jeune artiste camerounais qui est actuellement en pleine ascension et qui parvient à fédérer tous les peuples et dieu seul sait qu’on en a besoin en ce moment.

Alors oui je vois déjà les plus frileux d’entre vous utiliser les termes « sexiste » « vulgaire » pour parler de ce titre qui a été d’ailleurs censuré dans un département camerounais mais je vous le dis de suite ici nous parlons de « second degré » et de « décadence » et puis comme le dit Franko : « Même la police ne va pas nous arrêter »…


Vidéo de Coller la petite de Franco

Zoom

Franko est là pour faire de la musique

De son vrai nom Kingue Kingue Franck Junior, Franko est un jeune artiste camerounais né le 26 décembre 1987 à Douala plus précisément à Akwa.

Fan de musique depuis sa tendre enfance et fort de son penchant pour la poésie, il va très vite manifester sa préférence pour le rap. C’est dans ce domaine qu’il fera alors ses tous premiers pas dans les rues de Bonaberi en 2003.

Mais en raison de la difficulté de concilier ses études et sa passion pour la musique, il connaitra de nombreux coups d’arrêt liés à la volonté de ses parents qui souhaitent plutôt le voir plus tard dans un bureau que sur la scène.

Mais malgré cet obstacle parmi tant d’autres, il réussira tout de même à s’accrocher à ses rêves et à se créer un chemin à travers des concerts scolaires, des compétitions de rap et surtout en intervenant en premières partie de plusieurs artistes de renom.

Parcours couronné par la sortie en 2013, de son tout premier album intitulé « c’est le rap ke tu veux voir ? » dont les thèmes renvoient pour la plupart aux problèmes de la société actuelle à l’image de la chanson « Les lles d'aujourd’hui» qui le révèle au grand public avant l'explosion de " Coller la petite ".

Edlyne Fotso

Article précédent
Electric Togoland, le Togo électrifié et revisité
Article suivant
Un Fela Day Festival au Bénin en mars prochain
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !