Manu Dibango en concert

Partager cet article

 

Manu_Dibango_ConcertConcerts / Cameroun
4_etoiles
Manu Dibango en concert
Le Casino de Paris le 17 novembre 2011
RESPECT !

 

A 78 ans (le 12 décembre prochain) et après 40 ans de carrière, Manu Dibango reste en haut de l'affiche et compte bien y rester comme en témoigne le titre de son dernier album et de sa tournée actuelle : Past Present Future.

Une tournée qui s'est arrêtée au Casino de Paris pour un concert à guichet fermé.

Une 1ère partie originale avec le comique Patson en grande forme et visiblement heureux de rendre hommage au grand Manu Dibango.

Puis l'artiste arrive sur scène avec son légendaire saxo entouré de ses nombreux musiciens et de 3 chanteuses.

Il prend son temps, nous promène "d'un village à l'autre" pour "une musique sans oeillère au fil du vent".

L'ambiance monte avec la reprise du titre mythique Indépendance Cha Cha, il introduit la jeune marocaine Oum pour 2 superbes chansons, il rend hommage à Myriam Makeba, à Maurice Chevalier et à Paris sur l'air de Paris, je t'aime d'amour, il passe le flambeau au congolais Passi. L'ambiance est décontracté, le public heureux de voir Manu Dibango aussi souriant.

La fin du concert approche, un chauffeur de salle pousse le public à se lever, les corps se déhanchent comme pour saluer une dernière fois l'artiste.

Manu Dibango au Casino de Paris, c'est sans doute une salle trop grande pour profiter pleinement de sa musique world jazz, c'est aussi un peu frustrant de voir les artistes invités prendre sur le temps de musique de l'artiste surtout quand le temps est compté car au Casino de Paris, quand il est l'heure, il est l'heure, interdiction de terminer après 23 h.

Mais notre exigence va de pair avec l'énorme admiration que l'on porte à Manu Dibango !!

 

zoom

L'un des plus gros tubes africains de tous les temps

En 1972, Manu Dibango sort un 45-tours dont la face B va devenir un énorme hit dans le monde entier : Soul Makossa, vendu à plusieurs millions d'exemplaires et interprété depuis par de nombreux artistes parmi lesquels Rihanna, Eminem, Jennifer Lopez, Jay-Z et bien entendu par le King of Pop en personne : Michael Jackson.

Près de 40 ans après sa première sortie, Manu Dibango revient avec une nouvelle version de son grand classique intitulé Soul Makossa 2.0 sous l'impulsion du compositeur Wayne Beckford.

​ 

Article précédent
La belle époque de Francis Bebey
Article suivant
Lambarena, Bach to Africa de Hughes de Courson et Pierre Akendengue
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir