Just my land d’Erik Aliana

Albums / Cameroun

Just my land d’Erik Aliana

De cet album se dégage une spiritualité naturelle, entendez par là puisée dans les forces de la nature. Ressourçant.

Partager cet article
Après Songs from Badissa qui s’inspirait des musiques de son village Badissa, Erik Aliana élargit son champ de recherches à son pays entier, le Cameroun, et nous offre Just my land, son deuxième album.

Dans les bacs depuis début novembre, Just my land sera officiellement présenté en concert dans le cadre du festival Au fil des Voix le 4 février 2014 au Studio de l’Ermitage, avant de faire l’objet d’une tournée de l’artiste tout au long de l’année à venir.

Quelle fraîcheur ! C’est le sentiment qui se dégage de ce deuxième opus d’Erik Aliana, chanteur à la voix tendre possédant une belle amplitude lui permettant d’aller chercher des aigus sensibles, multi-instrumentiste à l’oreille extrêmement fine, arrangeur doué. Avec Just my land, l’artiste cherche une fois de plus à nous faire entendre toutes les subtilités sonores que recèle son beau pays… Pari gagné.

erik-aliana


Utilisant les instruments traditionnels comme le mvett (cordophone typique de l’Afrique centrale), le balafon, la sanza (piano à pouces), Erik Aliana nous situe dans un Cameroun intemporel, mélangeant les époques tout autant que les genres, les polyrythmies traditionnelles des régions et les styles urbains nationaux (bikutsi, kindo, le makossa…).

Dans l’épure, loin de tout ornement, Erik Aliana nous touche en allant à l’essentiel : l’émotion. Car peu importe la langue, o’sanang, français, ou anglais, peu importe presque le contenu, traitant notamment du rapport complexe entre l’occident et l’Afrique, la musicalité tout en finesse et en retenue de l’album est une ode à la nature, à la paix, à la sérénité, même dans les rythmes les plus chauds. Et il y en a.

Sa voix tel un souffle, ses bruitages, ses flûtes, ses sifflements et chuintements, tout concourt à évoquer des ambiances boisées tropicales. Comme dans « Zanamo », magnifique balade à l’écoute de laquelle on est surpris de ressentir la chaleur et l’humidité de la forêt équatoriale comme si on y était. Un peu plus et on parviendrait presque à observer le chemin qu’entreprend une goutte de pluie qui vient de tomber sur une longue feuille verte de grand bilinga… Superbe !

en-vente-a-la-boutique-africavivre

 
 
 
 
Erik Aliana – Korongo en live.

Zoom

Erik Aliana, une des plus belles voix du Cameroun

S’il vit aujourd’hui à Paris, Erik Aliana a grandi entre Yaoundé et Badissa, le village d’où il est originaire, dans la province du Centre-Cameroun.

Multi-instrumentiste et compositeur, Erik Aliana est un chanteur d’exception qui possède une très belle voix. Et de cet instrument aussi, il sait bien se servir, que ce soit dans les graves, les aigus, les souffles, les claquements et les cris…

Diplômé du Studio des Variétés de Paris, l’artiste est également professeur de chant. Il anime, et cela mériterait que nous nous y rendions un jour prochain, des masterclasses thématiques, dont une dédiée à « L’art et la technique vocale des peuples de la forêt : Pygmées et Bantous ».

Doué et cultivé cet Erik. On ne peut que l’aimer !

Lola Simonet

Article précédent
Life is not a waiting game de Tie and The Love Process
Article suivant
Lusaka by night de John Wizards
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !