Melina-Ondjani-et-Jessica-Dorsey

Singles / Bénin / Martinique

Une osmose parfaite entre l’Afrique et les Caraïbes

« Bondyé Ou Wo », un titre aux accents de liberté réunissant deux voix hors du commun : Mélina Ondjani (Gabon) et Jessica Dorsey (Martinique)

Partager cet article
Rencontre avec deux femmes exceptionnelles et figures emblématiques du gospel français, elles nous crient leur amour de la terre mère « Afrique » en soulignant le devoir d’unité.

Africavivre : Le titre en créole « Bondyé Ou Wo » est le fruit d’une mixité entre l’Afrique et les Antilles, est-ce le message que vous souhaitez faire passer aux personnes qui le découvriront ?

Mélina Ondjani : Ce titre « Bondyé Ou Wo » qui signifie « Mon Dieu est grand » est à l’origine de notre projet basé sur la volonté de réconciliation par rapport au passé, notamment à l’esclavage.

Nous le chantons aussi dans le titre en miènè, la langue parlée au Gabon d’où je suis originaire et cela me tenait à cœur d’insister sur le fait que même dans la souffrance quelque chose de positif peut ressortir d’où ce travail de collaboration et de rencontre entre une Africaine et une Antillaise. Derrière cette symbolique, il y a ce que nous sommes aujourd’hui et notre avenir.

Jessica Dorsey : Le passé est en effet la base sur laquelle les peuples se construisent. Cette chanson représente la réconciliation d’une histoire commune entre l'Afrique et les Antilles. Connaître ses racines est primordial. Je me suis longtemps posé des questions sur mes origines, c’est pourquoi j’ai entamé des recherches notamment généalogiques, qui m’ont fait prendre conscience que j'ai un devoir de mémoire envers mes ancêtres.

Melina-Ondjani-Jessica-Dorsey


Je suis la descendante d’esclaves comme bon nombre de mes congénères antillais, et je trouve dommage qu’il y ait trop souvent du négatif qui ressort des discussions sur le sujet, et cela est devenu un phénomène social dans le sens où les situations actuelles de nos territoires, trouvent trop souvent un prétexte lié à l’esclavage.

Mais quand je fais « arrêt sur image », je me rends bien compte que je n'ai rien connu de cette douloureuse période bien évidemment, et je ne peux absolument pas développer une quelconque haine que certains entretiennent toujours.

Je pense qu’au contraire, en mémoire de nos aïeux, et malgré une existence vécue dans la souffrance, nous, les descendants d’esclaves, devons nous montrer dignes de leurs combats pour que nous puissions dire un jour que nous sommes, peuples de la Caraïbe, un peuple nouveau. Nous devons faire fructifier les richesses de notre héritage africain, aujourd’hui et pour l’avenir. Continuons la bataille qu'ils ont menée, soyons une nation forte et bénie.

Africavivre : On constate une place prédominante de la foi, de Dieu en l’occurrence, en quoi est-ce une valeur importante pour vous ?

Jessica Dorsey : Me définissant comme une artiste chanteuse originaire des Antilles, passionnée de Gospel et de Soul music, la foi est évidemment importante pour moi.

Mélina Ondjani : En tant que chanteuse de gospel, c’est naturellement une valeur importante. Au-delà d’être un style de musique d’origine noire américaine, le gospel c’est avant tout un message, le message de Dieu et de la foi. Nous avons fait le choix de partager en musique les valeurs que nous véhiculons.

Africavivre : A toutes les personnes qui ne vous connaissent pas, qu’aimeriez-vous leur dire pour les inviter à vous découvrir ?

Mélina Ondjani & Jessica Dorsey : Nous vivons dans un monde un peu surfait qui ne laisse pas de place au naturel. La particularité du Gospel c’est qu’il y a une force artistique doublée d’une émotion qui se dégage dans cette musique. Nous dégageons une force positive, un encouragement. Pour toutes les personnes qui ont envie de sortir des ondes négatives du quotidien, je les invite à nous écouter, à nous suivre, ils ne seront pas déçus.

Bondyé Ou Wo • Jessica Dorsey, Mélina Ondjani (2014)

Zoom

Actualité musicale des divas françaises du Gospel

En pleine promotion de leur travail, le titre « Bondyé Ou Wo » de Mélina Ondjani et Jessica Dorsey passe déjà sur les ondes et le clip est en ce moment diffusé sur la chaîne TV5 Monde.

Jessica Dorsey travaille sur plusieurs projets comme la sortie de son prochain clip " On les aime autant " (juillet), une chanson qui nous dit de voir le monde avec les yeux d’enfants, c’est-à-dire avec un regard neuf sur les choses qui nous entourent, sans préjugés tout en donnant de l’amour à tous.

Par ailleurs, elle travaille également avec son label, sur un nouveau projet, le CD de sa formation vocale, Gospel Up, tout en peaufinant l'organisation de ses prochains concerts !

Mélina Ondjani envisage un voyage en Afrique cet été qui lui permettra de faire un retour aux sources en faisant découvrir le titre « Bondyé Ou Wo ».

Diane S.

Article précédent
Bko Quintet : union inédite entre les cultures donso et djéli du Mali
Article suivant
Gangbé Brass Band, la fanfare au son métallique
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !