Cuba, une odyssée africaine de Jihan El Tahri

Partager cet article

 

Cuba_une_odysse_africaine_de_Jihan_El_TahriDocumentaires / Angola - Guinée-Bissau - République Démocratique du Congo
4_etoiles
Cuba, une odyssée africaine
de Jihan El Tahri
Une coproduction ARTE France, Temps noir, Big Sister, ITVS, BBC
Hasta la victoria !

 

Bien servi par des images d’archives inédites et de précieux témoignages, le documentaire Cuba, une odyssée africaine retrace l’intervention de forces armées cubaines dans trois pays africains : le Congo, la Guinée-Bissau et l’Angola. Diffusé sur Arte, il est désormais disponible en DVD.  

L’Afrique, un autre terrain de la Guerre Froide

La première partie s’ouvre sur le témoignage d’anciens membres de la CIA et du Politburo soviétique. Chacun à leur tour, ils reviennent sur l’embrasement du Congo à la suite de son indépendance en 1960.

Pour les Américains, l’important est de conserver leurs liens commerciaux avec la province du Katanga, dont les richesses naturelles sont immenses. Pour les Soviétiques, il s’agit d’étendre leur influence en appuyant les mouvements révolutionnaires anticoloniaux.  

Dans ce contexte, un personnage joue un rôle clef : le charismatique Premier ministre du Congo Patrice Lumumba. Sa verve anti-impérialiste le place d’emblée dans le collimateur américain : très vite, il est assassiné et ses opposants accèdent au pouvoir.

Le documentaire s’attarde sur l’arrivée de guérilleros cubains, conduit par Che Guevara pour soutenir les partisans lumumbistes.

Cuba, un rôle stratégique dans l’effondrement de l’Empire portugais

Cuba n’agit pas tant au nom du socialisme que de l’internationalisme. Autonome vis-à-vis de l’URSS, les Cubains apportent leur soutien aux mouvements de lutte africains, sans chercher à asseoir leur domination.

Leur intervention se justifie par la nécessité de former des cadres dans trois principaux secteurs : l’éducation, la médecine et l’art de la guerre.

C’est ainsi qu’ils vont grandement aider à soutenir les révoltes au sein de l’Empire portugais jusqu’à le faire exploser.

 

zoom

Le soutien cubain à Amilcar Cabral

Pour faire tomber l’empire portugais, caractérisé par une armée importante dans chacune de ses colonies et par un recours à la violence généralisée, les Cubains se tournent d’abord vers la Guinée-Bissau.

Dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest, ils trouvent en Amilcar Cabral un leader déterminé et organisé. A la différence du Congo, les opérations de guérilla que les Cubains mèneront seront un succès.

Une fois le feu pris en Guinée Bissau, l’Empire portugais s’écroule comme un château de cartes. Les Cubains se tournent vers Agostinho Neto en Angola pour continuer à répandre la Révolution par sa stratégie de guérilla.

Romain Dostes
en-vente-a-la-boutique-africavivre

Article précédent
Out of Africa de Sydney Pollack
Article suivant
Le Dessous des Cartes Continent Afriques
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !