Théâtre : Fille de, l'exil au féminin
Du mardi 18 mars au dimanche 6 avril 2014

Théâtre : Fille de, l'exil au féminin

Maison des Métallos - 94, rue Jean-Pierre Timbaud Paris 11ème.

Partager cet article
Dans un monologue poétique et intime, la jeune auteure Leïla Anis redonne vie aux instants déterminants de son existence marquée par l'expérience de l'exil. Fille de, de et avec Leïla Anis, mis en scène par Géraldine Bénichou, est à voir à la Maison des Métallos du 18 mars au 6 avril. 

" Mon exil porte en lui tant de contradictions que j'ai toujours préféré le taire. Pourquoi raconter que je suis étrangère de partout ? Ni d'ici ni de là-bas, ça intéresse qui une fille de l'entre-rien ? Pourtant aujourd'hui je décide de dire... "

C'est ainsi que commence le récit d'un exil ou plutôt d'un devenir, celui d'une jeune femme emportée adolescente loin de son pays Djibouti vers la France.

Accompagnée pendant l'écriture par la metteur en scène Géraldine Bénichou, Leïla Anis fait entendre les voix de ceux dont les silences, les larmes, les cris ont étouffé le sens de son exil : la mère, la deuxième mère, le père, le petit frère, la soeur. 


fillede-tg2014-creditphoto-deniscouvet-studiolesboitesnoires-8

Née à Toulouse, Leïla Anis a passé une partie de sa vie et de son enfance à Djibouti. Elle vit et travaille aujourd'hui en France.

Fille de nous permet d'assister à la naissance d'une voix singulière qui allie une lucidité cruelle à une profonde générosité.

Un spectacle Afrique à vivre !


Fille de - Extrait.

 

Théâtre : Fille de, de et avec Leïla Anis, mis en scène par Géraldine Bénichou, du mardi 18 mars au dimanche 6 avril. Du mardi au vendredi 20h sauf les 27 mars et 3 avril, uniquement à 14h30. Le samedi à 19h et le dimanche à 16h.

Tarifs : Plein : 14 €, Réduit : 10 €, " Ami(e) " : 8 €, Jeune : 5 €.  

Informations : www.maisondesmetallos.org

L.S.

Article précédent
Danse : Kudu, quand les cuivres d'Erik Truffaz accompagnent les pas du chorégraphe Grégory Maqoma
Article suivant
Projection Docs Afriques : Meurtre à Kinshasa
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir