Festival-Musiques-Metisses
du 1er au 3 juin 2018

Festival Musiques Métisses avec une pléiade d'artistes africains !

La Nef à Angoulême

Partager cet article


Le festival emblématique des musiques actuelles du monde revient pour sa 43ème édition du 1er juin au 3 juin 2018 à la Nef.

La programmation musicale de la 43ème édition du festival Musiques Métissées donne une large place au continent africain.

Jugez par vous-même, voici les artistes africains sur scène à Angoulême du 1er au 3 juin 2018 :

Daara J Family, les ambassadeurs de la scène hip-hop africaine ! Vendredi 1er juin à 20 h.

Depuis leurs débuts dans les années 90 à Dakar, Faada Freddy et Ndongo D. œuvrent pour la création d’un pont entre leur culture et le reste du monde. Leurs textes engagés en wolof, en anglais ou en français, ont toujours portés l’espoir d’un monde meilleur avec un optimisme sans faille. Le groupe s’engage pour une vraie identité africaine, pour les générations futures, et s’élance avec la fougue et l’urgence que donne la sensation d’une mission à accomplir.

Missy Ness, les cinq continents comme influences. Vendredi 1er juin à 0h30.

Première représentante féminine du deejaying en Tunisie, Missy Ness est reconnue là-bas comme un élément important de la scène underground et alternative. Hip-hop, drum’n bass, breakbeats, afrobeat, électro… elle puise sa sélection à travers le monde entier. Artiste à la curiosité insatiable qui partage son temps entre Paris et Tunis, elle communique son enthousiasme et son énergie avec beaucoup de talent. Une artiste émergente à découvrir !

Les Tambours de Brazza, le son d’une Afrique contemporaine. Samedi 2 juin à 16 h.

Les Tambours de Brazza perpétuent le savoir-faire qui fonde leur succès depuis 1991. Leur nouveau spectacle « Kikulu », mêlant chorégraphie, scénographie, musique et chant, nous initie à la tradition musicale congolaise avec ses rythmes du passé et du présent. Les maîtres tambours métissent encore davantage cet héritage d’Afrique centrale, véritable vivier musical qui se réinvente entre leurs mains.

Arat Kilo – Mamani Keita & Mike Ladd, à la croisée des univers. Samedi 2 juin à 17 h.

Les parisiens d’Arat Kilo ont fait de l’éthio jazz leur terrain de jeu musical. L’idée d’une création avec la diva malienne Mamani Keita et le rappeur/slammeur américain Mike Ladd est de prolonger les racines de ce métissage en faisant se rencontrer Afrique de l’Est et Afrique de l’Ouest et en ajoutant cette touche moderne de hip-hop, naturellement présente dans cette musique.

3MA, 3 grands noms d’Afrique réunis pour une alchimie unique. Samedi 2 juin à 20 h.

3MA c’est la rencontre de trois virtuoses d’instruments à cordes emblématiques de trois pays d’Afrique : Ballaké Sissoko, Driss El Maloumi et Rajery. Une décennie après leurs débuts, ce nouvel album est le témoin de la maturité de leurs échanges. A la violence du monde qui nous entoure, ils opposent des harmonies douces et vivifiantes, une énergie vitale et une poésie universelle.

Femi Kuti, le cœur et l’âme de l’afrobeat moderne ! Samedi 2 juin à 23h30.

Il fait partie des artistes qu’on ne présente plus. Femi Kuti est le fils de Fela, l’inventeur de l’afrobeat. De lui, il aura hérité de la tradition musicale et du talent. Avec trois nominations aux Grammy Awards et une distinction d’avocat d’honneur remise par Amnesty International, Femi mélange racines traditionnelles, messages politiques et notes actuelles de punk et de hip-hop. Son dixième album « One People, One World » présente un message d’espoir et de réconciliation, tout en conservant une dimension combative si représentative de sa musique.

Mo Laudi, l’afro-house de Mo Laudi fait le tour du monde. Samedi 2 juin à 0h30.

Pionnier du mouvement afro-électro dès les années 2000, Mo Laudi invente un nouveau courant musical, la Nu World Techno, et impose sa vibe afro-roots sur les dance-floors internationaux. Egalement producteur, il a lancé son propre label, Globalisto pour défendre l’afro-électro dans le monde.

Benkadi Quartet, le trait d’union entre deux mondes. Dimanche 3 juin à 15 h.

Provenant de la même famille, Mélissa, Belli et Ophélia Hié baignent dans la culture musicale burkinabé dès leur plus jeune âge. C’est en 2015 lors d’un concert improvisé avec Kevin « Kikoué » que le projet Benkadi Quartet naît. C’est alors une évidence, le mélange des styles est efficace, la transe, la joie, la danse, le chant, s’emparent du public. Originaires du Burkina-Faso, les membres de Benkadi Quartet trouvent leur identité en mélangeant les rythmes traditionnels d’Afrique de l’Ouest aux influences de la diaspora africaine mondiale (sonorités funk, groove, cubain, jazzy).

Touré Kunda, aussi bien dansantes qu’intérieures, les musiques de Touré Kunda font le tour du monde. Dimanche 3 juin à 17 h.

On les appelle « la famille éléphant », (Touré, leur nom de famille signifie éléphant en soninké). Les deux frères originaires du sud du Sénégal ont été bercés par la diversité des sonorités dès leur plus jeune âge. Considérés comme les avant-gardistes de la world music, ils s’inspirent des musiques et chants traditionnels et reflètent le métissage des peuples de leur région natale. Avec leurs sèves africaines, ils tissent des mélodies aux accents pop-jazz, latino ou reggae.

Ammar 808 & the Maghreb United, un univers musical peuplé de créatures surnaturelles ! Dimanche 3 juin à 20 h.

Ammar 808 s’allie avec trois voix du Maghreb pour nous plonger au cœur d’un futurisme nord africain aux racines profondes. Ammar 808 pointe l’illusion des frontières et des séparatismes imposés par le découpage colonial des territoires. Maghreb United reprend les racines et réinvente les traditions faisant danser les publics d’aujourd’hui sur des pulsations anciennes. Cette force brute s’apprête à conquérir les festivals et les clubs du monde entier. Amants du groove, soyez prêts !

Programmation complète : http://www.musiques-metisses.com/

Article précédent
Africajarc 2018, une sacrée programmation musicale pour la 20ème édition
Article suivant
Le Festival Métis se met aux couleurs de l’Afrique du Sud
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !