boukout-festival-marseille-2018
9 et 10 novembre 2018

BOUKOUT Festival Marseille, la Casamance en fête

A la Cité de la Musique - Marseille

Partager cet article

 

Comme le « BOUKOUT », cérémonie d’initiation mystique des jeunes aux rites et coutumes de la région, le Boukout Festival se veut un événement de découverte, de promotion et de vulgarisation de la culture casamançaise.

Il accueille tous les ans des musiciens traditionnels des villages les plus reculés de la région.

La richesse de ce festival s’exprime sur une scène pluriculturelle, véritable tremplin musical pour les nouveaux talents et les artistes locaux, mais aussi une opportunité pour les spectateurs de s’ouvrir à la diversité des genres musicaux et à la découverte du patrimoine culturel de la région.

Au programme cette année :

Vendredi 9 novembre

18h30 : Vernissage de l'exposition "Retour de Casamance" de Patrice Sanchez

Projection du film Nation of Masks de Patrice Sanchez

Nation of Masks from Patrice Sanchez on Vimeo.

20h30 : Concert Les Nouvelles Griots - Rencontre entre trois artistes (Maria Siga Goudiaby, Coumbis Sorra et Si Salisto Ak Thioukel) et Les Dames de la Joliette.

Les-nouvelles-griots

Ce projet inédit est une nouvelle création, une rencontre entre des musiciennes venues de Casamance et Les Dames de la Joliette, un voyage musical à travers des siècles de combats pour l’émancipation des femmes.

Sous la direction de Gil Agnorté PAZ de Radio Babel Marseille, cette création originale rassemble des femmes-artistes du pourtour de la Méditerranée et du Sénégal autour des chants de travail et de la poésie féminine.

Les cinq Dames de la Joliette tissent des liens entre tradition et modernité, un voyage entre deux mers, des rythmes et mélodies de l’Afrique noire, des chants et des textes de poétesses de la Méditerranée.

21h30 : Concert Les Dames de la Joliette

Ces cinq chanteuses de la Joliette ont décidé de rendre hommage à la poésie féminine et aux chants de travail des femmes. Elles sont issues des musiques traditionnelles, polyphoniques  : provençales, grecques, italiennes mais aussi urbaines.

Fortes et puissantes, elles nous emportent dans leurs combats. Elles racontent l’épopée de femmes à travers le monde. Chaque rythme nous raconte des histoires universelles.

Samedi 10 novembre

19h30 : Repas sénégalais : Yassa poulet

20h30 : Concert Maria Goudiaby / Les Décibels

Maria Siga Goudiaby

Maria-Siga-Goudiaby

Ses chansons interprétées en diola, wolof et français parlent du quotidien au Sénégal, et des problèmes de la société. Elles rendent hommage aux femmes, aux enfants des rues et à tous les gens qui souffrent. Si les sujets sont graves, la musique reste joyeuse dans la plus pure tradition diola, la danse est aussi présente pendant tout le spectacle.

Accompagnée d’un guitariste, d’un bassiste et d’un percussionniste, elle raconte le Sénégal de sa Casamance natale, aux rythmes plus urbains.

Les Décib'Elles
Bonheur et sensibilité, humour et poésie, ils offrent une version jazz et décalée des standards français.

Plus qu’un tour de chant, c'est un voyage musical aux arrangements inédits et exclusifs, pour 6 voix de femmes et piano. Ça chante, ça swing, ça surprend !

Les Décib’Elles vous invitent à déguster le programme sans modération : « Tutti frutti ». Au menu, un panel de chansons que vous reconnaîtrez… peut être… et que vous redécouvrirez certainement.

Programme complet : https://www.facebook.com/events/1885437744905810/

Article précédent
Le groupe MOMAR AFRODREAM en concert
Article suivant
Journées dédiées à Cheikh Anta Diop
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir