Partager cet article :
 
festival-black-movie-summer
Tous les week-ends du 5 au 27 août 2017

Black Movie Summer 2017, le festival du cinéma afro-descendant

Friche - 88, rue du Ménilmontant Paris 20ème


Chaque été, depuis 2010, est organisé le Festival Black Movie Summer, une programmation cinématographique riche et variée, projetée dans des lieux insolites de la capitale.

Une manière de mettre à l’honneur le cinéma afro-descendant dans son ensemble en proposant chaque année des thématiques différentes.

Ceci se traduit par une large sélection de courts métrages projetés dans une ambiance cosy invitant au partage et à la découverte aussi bien culturelle que culinaire.

Pendant quatre week-ends consécutifs, l’événement s’installera sur le friche du 88, rue de Ménilmontant, Paris 20ème autour de la thématique de " La Royauté ".

Et cette année, le Festival Black Movie Summer se déroulera pour la première fois en plein air.

festival-black-movie-summer-2017

Au programme du festival Black Movie Summer 2017 :

Week-end du 5 et 6 août :

ROIS & REINES D’AFRIQUE ET ALLEGORIE DU POUVOIR

De Chaka Zulu à Black Panther, nous mettrons en lumière les diverses références mythologiques des rois et reines d’Afrique dans le cinéma.

Qui dit royauté dit pouvoir. Cependant, le pouvoir d’un roi ou d’une reine ne se limite pas à son pouvoir politique. Le pouvoir idéologique tient une grande place. Dans cette dimension, il peut aussi s’agir de super-pouvoirs. À l’image des pouvoirs des personnages d’animations tels que la Panthère Noire, Falcon ou encore Tornade.

Nous reviendrons sur les super-pouvoirs et la puissance du peuple noir attribués dans le cinéma lors de débats mais aussi des animations tels que Les Coiffures Royales et Ancestrales par Nadeen Makety ainsi que la confection de couronnes (origami) par Noumbissi Design.

Week-end du 12 et 13 août :

TRANSMISSION, HERITAGE ET ORALITE

Comment se transmet l'héritage évoqué lors du premier week-end ? Dans une époque de plus en plus mondialisé(e), et une diaspora dispersée, comment transmettre et faire perdurer sa culture ?

Pour discuter de ces questions fondamentales, seront présents des intervenants issus de l’univers de la littérature, de la danse et des chants traditionnels africains et caribéens.

Cette journée sera rythmée par les performances de Bèlè par Mamou d’Anpai Bele et un live du griot Brahima Niakaté accompagné de musiciens de Kora et de N’goni.

Week-end du 19 et 20 août :

Q.U.E.E.R
QUEEN, UNITY, ELEGANCE, EMPOWERMENT, ROYALTY

La notion de royauté est très importante dans la communauté LGBTQ.

Elle permet de s'affirmer et de briller à l'image des mothers de la scène Voguing, des drags queen du monde de la nuit.

Considérées comme des êtres puissants et d’influence, à la fois redoutées et admirées, elles restent toutefois des figures incomprises. Mais au delà du spectacle, avec le succès de films comme Paris is Burning, Pariah ou Moonlight, l’émergence de personnages et de films LGBTQ, auprès du grand public commence à attiser la curiosité.

Cependant, il y a tant d’autres films et personnages « Queers » à découvrir. Cela peut nous amener à nous interroger sur la manière dont sont montrées les personnes queers et leur expérience à l’écran.

Le thème des caricatures faites à l’encontre des personnes issues de la communauté sera aussi abordé. La caricature permet-elle de mieux faire accepter les différences ou au contraire renforce-t-elle les clichés ?

Nous discuterons de ces interrogations en compagnie de personnes issues de la communauté LGBTQ pour qu’elles puissent apporter leurs points de vue et expériences sur ces questions.

Week-end 26 et 27 août :

LA RUE EST MON ROYAUME

La royauté est une composante incontestable de la culture urbaine.

On ne compte plus le nombre de rappeurs qui se sont auto-proclamés King of Rap, King of New York ou Le Duc, à l’instar du rappeur Booba ou de la chanteuse Beyonce qu’on surnomme Queen Bey.

Du dealer à la prostituée, du gangster au petit bandit en passant par le simple badaud, les personnages de la rue sont nombreux et considèrent leur petit bout de trottoir comme un territoire sur lequel ils règnent avec ruse et fermeté.

Ces aspects de la royauté sont présents dans la culture urbaine aussi bien dans la musique, la mode (cannes, fourrures..) et sont dépeints dans des productions cinématographiques et télévisuelles depuis des décennies, de la Blaxploitation aux séries telles que The Get Down, Empire ou encore Luke Cage.

Ces aspects ainsi que l’influence de la Cosa Nostra et de Medeline dans l’imagerie de la culture urbaine seront abordés lors d’une discussion avec des spécialistes.

Enfin, pour clore le festival, nous reviendrons sur les cas où la musique et le cinéma ont permis de remettre à l’ordre du jour des héritages oubliés des livres d’histoire avec notamment Chaka Zulu ou encore le clip Remember the Time de Michael Jackson. Oeuvres qui mettent en avant,
la royauté noire.

Infos pratiques : http://www.blackmoviesentertainment.com/

Partager cet article :
 
Article précédent
Festival Wassa'n Africa
Article suivant
Machin la Hernie, au coeur de la fol...
 
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir