Africolor 2012

Partager cet article

Africolor_2012

du 17 novembre au 24 décembre 2012

Africolor 2012

Aulnay-sous-Bois (93600) - Bobigny (93000) - Bondy (93140) - Bonneuil-sur-Marne (94380) - Clichy-sous-Bois (93390) - La Courneuve (93120) - Le Blanc-Mesnil (93150) - Le Bourget (93350) - Le Pré-Saint-Gervais (93310) - Montreuil (93100) - Noisy-le-Sec (93130) - Pantin (93500) - Paris (75005, 75007) - Saint-Denis (93200) - Saint-Ouen (93400) - Sevran (93270) - Stains (93240) - Tremblay-en-France (93290) - Villepinte (93420) - Villetaneuse (93430)

Le Festival Africolor 2012 vous donne rendez-vous pour une nouvelle édition du samedi 17 novembre au lundi 24 décembre en Seine-Saint-Denis.

Pour sa 24ème édition, Africolor continue d'ouvrir sa programmation aux rencontres entre musiciens d'ici et ceux de toutes les Afriques.

Au programme du Festival Africolor 2012, découvrez de nombreux artistes en concert : Toma Sidibé, World Kora Trio, Vincent Courtois, Andy Emler, Ballaké Sissoko... de la musique pour tous les goûts et tous les âges du violoncelle à la rumba en passant par l'afro urbain.

Et cette année, une programmation axée sur le Mali pour conjurer les démons de l'actualité avec un vibrant playdoyer des organisateurs Philippe Conrath et Sébastien Lagrave en faveur de la culture, de la musique contre l'intolérance des fanatiques religieux :

"23 ans après le premier Noël Mandingue, africolor s’ouvre sur une nouvelle partition de fait, celle du pays qui reste la seconde patrie du festival : le Mali. Cette partition politique sonne le glas de toute vie musicale au Nord de Bandiagara, car certains esprits étroits ont cru lire quelque part que la musique nous éloigne de la divinité.

Pour notre part, nous affirmons que les musiques de transe de Moriarty et Christine Salem, d’Erol Josué, d’Aziz Sahmaoui, de Groove Lélé ou de Koudédé, ainsi que les rencontres entre Ballaké Sissoko et Andy Emler ou celles de l’Oratorio Mandingue au sein duquel se côtoient Sequenza 9.3 et Mah Damba sont des moments extatiques qui nous rapprochent des Dieux.

Qu’on ne pourra faire taire la nouvelle génération urbaine de l’Afrique, qui revendique sa place dans l’espace public, comme l’a magnifiquement montré le mouvement «yenamarre» au Sénégal ; celle d’Amkoullel, Baloji, Zé Jam ou Flamme Kapaya.

Qu’aucun gouvernement ne saurait empêcher la circulation des musiques, quand bien même il freinerait celle des Touaregs, des griots et de toutes les bandes à pied de la terre.

Nous jouerons donc cette année la 24ème partition d’africolor, une partition à quatre mains, joyeuse et fabriquée artisanalement par une transmission «à l’africaine» : celle qui sait prendre le temps long des initiations et des rituels."

Africolor, c'est aussi une programmation cinématographique avec 4 films autour de la musique :

- On the Rumba River de Jacques Sarasin qui retrace la vie hors du commun d’Antoine Kolosoy, dit "Wendo", le grand-père fondateur de la rumba congolaise.

- Griot de Bruno Maïga, Djingarey Maiga et Jean-François Schiano, à la rencontre de l'histoire, de la tradition et de la nouvelle modernité du griot dans les sociétés africaines.

- Tagnawittude de Rahma Benhamou-El Madani, qui nous emmène à la découverte de la musique gnawa, vieille de plusieurs siècles au Maghreb et lancée en France en 1992 par le groupe Gnawa Diffusion. 

- Gwoka de Caroline Bourgine et Olivier Lichen. Le Gwoka est une forme de musique traditionnelle guadeloupéenne à base de chants, danse et percussions, depuis les années 70, chanté en créole par un soliste et un chœur, il est devenu le symbole de la culture guadeloupéenne revendicative.

Programme complet sur www.africolor.com

​ 

 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !