Africajarc-2019-programmation
du 18 au 21 juillet 2019

AFRICAJARC 2019, programmation musicale, des étoiles montantes aux stars confirmées !

Cajarc - Lot

Partager cet article


Cajarc, célèbre petit bourg médiéval lové dans les méandres du Lot, niché entre le cirque des falaises et la rivière, redevient comme chaque mois de juillet le plus africain des villages de France.

Du 18 au 21 juillet 2019, le festival Africajarc qui aura 20 ans cette année (créé en 1999), reprend ses quartiers sur les bords du Lot.

La scène du Théâtre de Verdure (grande scène), majestueusement surplombée par les falaises des Causses du Quercy sur lesquelles le soleil couchant se reflète, reçoit un spectacle de lumières à couper le souffle les soirs d’été. Un paysage envoûtant pour un festival singulier, voilà le décor planté.

En 2019, Africajarc a choisi le thème de l’eau comme fil rouge de ses programmations de part sa situation géographique, mais surtout car les cours d'eau, les mers, les océans ont eu un rôle primordial dans la diffusion des idées, des cultures et des arts dans le monde et en particulier sur le continent africain. 

Si Africajarc se pose en vecteur de paroles des Afriques depuis 20 ans c’est parce que « l’invitation aux cultures d’Afrique », à travers des programmations pluridisciplinaires riches (musique, littérature, cinéma, arts plastiques, contes, etc.), séduit un public fidèle, familial et de toutes générations, qui se reconnait dans les valeurs défendues par le festival : porter un message de tolérance, promouvoir un esprit d’ouverture en favorisant la découverte sous le prisme des Afriques.

La programmation musicale explore une nouvelle fois les esthétiques variées du continent africain ainsi qu'une large palette de genres musicaux, le Gnawa côtoie le Blues, la musique mandingue traditionnelle ou les afro-fusions.

Programmation musicale Africajarc 2019 jour par jour :

Jeudi 18 juillet 2019 - 20h30 - Concert d’ouverture

KORA JAZZ TRIO - Sénégal / Mali

Abdoulaye Diabaté issu d’une famille de griots, après des études de piano au conservatoire de Dakar qui l’ont conduit à intégrer puis à diriger l’orchestre national du Sénégal, a réuni toutes les connaissances, compétences et du talent pour réussir le métissage du jazz et des musiques traditionnelles de l’ouest-africain.

Ainsi avec Abdoulaye Diabaté au piano, Moussa Sissokho aux percussions, Djeli Moussa Diawara puis le regretté Soriba Kouyaté remplacé ensuite à la kora par Yakhouba Sissokho auxquels s’associent régulièrement des invités, le Kora Jazz Trio et le Kora Jazz Band tracent leur sillon depuis 2003 avec 5 albums et des concerts dans le monde entier.

Vendredi 19 juillet 2019 - 15 h - Scène du Faubourg - Gratuit - Tremplin Africajarc 2019

Xipili & The Rayers - Sénégal

Xipili & The Rayers est un groupe composé de musiciens d'ici portant une voix venue d'ailleurs.

Sous l'identité de « Xipili » (le visionnaire en wolof), l'artiste auteur-compositeur Ndiaga Seye a réuni quatre musiciens ; Ibrahim (percussions), G-Sun (basse), Pascal Barbero (piano) et Miguel (guitare), ainsi que Yohan Viguier (ingé son), dits « The Rayers », afin de composer avec les influences de chacun un véritable tableau musical dans lequel se mélangent poésie sénégalaise et couleurs européennes.

Vendredi 19 juillet 2019 - 18 h - Scène du Faubourg - Gratuit

PAAMATH septet - Sénégal

Guitares, violon, violoncelle et percussions avec des textes originaux, transportent dans un univers afro-folk où les accents d’Afrique et d’Europe s’entremêlent.

Dans son dernier album « Le nom de l’eau », Paamath entrouvre par ses textes une fenêtre sur les silences de notre histoire avec des mélodies qui dynamisent notre imaginaire. Il y raconte l’histoire d’un enfant persuadé que l’eau a un nom ! Sur les chemins de sa quête, bien des vérités vont lui apparaître ; des vérités que l’on murmure, chuchote et que l’on n'apprend pas dans les écoles.

Vendredi 19 juillet 2019 - 20h30 - Scène du Théâtre de Verdure - Bords du Lot

GNAWA DIFFUSION - Algérie

Gnawa Diffusion est un groupe musical algérien, fondé en 1992 à Grenoble en France, par Amazigh Kateb, fils du dramaturge et écrivain algérien Kateb Yacine.

Un guembri, des kerkabs, instruments du terroir maghrébo-africain, la transe des Gnawas (esclaves africains déportés de l’Empire du Soudan Occidental vers l’Algérie et le Maroc et convertis à l’islam), gospel maghrébin qui de souffrance devient libération, doté d’un humour qui épingle tous les « tordus » de la planète, des sonorités mêlant le traditionnel au moderne, allant du Gnawi au Rock en passant par le Rap, le Reggae, le Blues, le Jazz et le Chaabi : le décor de Gnawa Diffusion est planté et la caravane s’ébranle.

CHEIKH LO - Sénégal

Cheikh Lô, c’est d’emblée une drôle de gueule. Attrayante, unique. Des Ray Ban vissée sur un profil taillé à la serpe. Une minceur extrême enveloppée par les dreadlocks que lui impose son appartenance à la confrérie musulmane des Baye Fall ; un large collier de cuir tressé, qui protège du mauvais oeil. A ce bouclier spirituel, Cheikh Lô a ajouté une touche personnelle : tuniques brodées, manteau redingote en coton tissé qui coiffent un jean à déchirures calculées prolongé par des baskets à motif pop art. Eventuellement, il portera un chapeau. Il est swag.

Le décor sert d’écrin à la voix. Et la voix de Cheikh Lô est unique, cosmopolite, gracieuse, gracile, haute et distillée en filet. Elle peut aussi virer subitement vers les graves de l’afro-beat, car le Nigérian Fela Kuti ici aussi a frappé le Sénégal et le Burkina Faso. Et notre Cheikh a travaillé en 2010 avec le batteur historique de l’afro-beat, Tony Allen.

BALAPHONIK SOUND SYSTEM - France

Multi-instrumentiste, Alex a participé à des projets musicaux très différents, usant tous les genres, du métal au gnawa, du reggae au hiphop, étudiant le rythme à travers ses rencontres et voyages de par le monde. Il est aussi l’incontournable batteur de Djamanawak (fusion world électrorock) et balafoniste de Balaphang (balafon, hang, dub).

Avec Balaphonik Sound System, Alex offre son projet le plus personnel, un univers imprégné d’influences dub, reggae, électro, hiphop, aux sonorités à la fois contemporaines et traditionnelles. Infatigable et d’une insatiable créativité, Balaphonik Sound System fait danser les corps et ressource les esprits.

ALCHIMIX - Maroc / France

Alchimix est le produit d’un métissage original entre Handpan, Guembri et Human BeatBox. Une alchimie des genres, une potion actuelle, un voyage assuré. Le projet Alchimix est crée en 2014 par trois musiciens basés à Montpellier. L’histoire commence avec la rencontre de Théo Poizat (percussionniste, joueur de Hang et de Guimbarde), Selim Sami (joueur de Guembri et chanteur) et Mic Lee (Human Beat Boxeur).

Leur rencontre vient signer la naissance d’un nouveau métissage musical. Une alchimie est alors en route entre les fréquences basses du Guembri, les envolées mélodiques et percussives du Hang et les rythmes explosifs du Human Beat Box. Trois couleurs musicales nappent cette transe : la musique traditionnelle, le hiphop et la musique électronique. C’est l’idée que se fait Alchimix de la fusion des genres : en tirer une nouvelle essence musicale.

Samedi 20 juillet 2019 - 15 h - Scène du Faubourg - Gratuit - Tremplin Africajarc 2019

KB KISS - Côte d'Ivoire / France

KB KISS est un duo original créé fin 2017, de reggae franco-ivoirien/funk, composé des musiciens KB (chanson, guitare) et KISS (chant, percussions). Leurs chansons sont en diverses langues africaines mais aussi en anglais et français accompagnées de percussions. KB KISS c’est un métissage rempli de belles surprises…

Samedi 20 juillet 2019 - 18 h - Scène du Faubourg - Gratuit

STUDIO SHAP SHAP (Niger)

Le groupe Studio Shap Shap distille une musique qui mélange la nature et le monde urbain, le traditionnel et l’électro, l’acoustique et l’électronique, la parole et le chant.

Novembre 2015, une radio s’installant à Niamey souhaite émettre rapidement et cherche des musiciens pour son habillage musical. La demande : créer en 3 jours 27 morceaux. Les membres du futur groupe se connaissent bien et relève le défi. Le contrat est rempli « shap shap » sous une paillote. Au Niger, dans le langage courant « shap shap » signifie « vite fait, bien fait ». L’énergie créatrice amène les musiciens à continuer l’aventure. Studio Shap Shap est né.

Samedi 20 juillet 2019 - 20h30 - Scène du Théâtre de Verdure - Bords du Lot

BONGA - Angola

Figure de proue de la musique angolaise, Bonga tutoie les étoiles et a donné tout son sens à la notion, aussi plurielle soit-elle, d’africanité. De Luanda à Rotterdam, de Paris à Lisbonne et partout ailleurs, Bonga appartient à une caste de chanteurs africains ayant sublimé leurs racines.

Immédiatement identifiable, grâce à une voix râpeuse et puissante, il saisit l’auditeur d’un bout à l’autre de l’écoute de n’importe lequel de ses albums.

HOMMAGE A CESARIA EVORA - Cap-Vert

Lura, Lucibela, Nancy Vieira et Teofilo Chantre, parmi les plus grandes voix du Cap-Vert, seront sur la scène du Théâtre de Verdure pour un hommage à la diva aux pieds nus.

Accompagnés du Cesária Évora Orchestra, constitué des musiciens de l’icône du Cap-Vert, ils interpréteront le répertoire de Cesaria Evora au cours d’une soirée qui s’annonce mémorable !

ABOU DIARRA - Mali

A la croisée entre le blues et la musique mandingue, cheminant du Fouta-Djalon jusqu’à la Louisiane, sa maîtrise issue d’un véritable compagnonnage musical permet à Abou Diarra d’être reconnu comme l’un des plus grands virtuoses du Ngoni !  Abou Diarra compte parmi ces artistes rares qui ne s’engagent dans un nouvel album qu’après y avoir été poussés par une nécessité intérieure profonde.

Dimanche 21 juillet 2019 - 15 h - Scène du Faubourg - Gratuit - Tremplin Africajarc 2019

Massa Deme - Mali

Massa Deme est issue d’une famille fortement influencée par la musique mandingue, et naturellement sa musique respire un parfum du « terroir ». De la variété blues, jazz, folk, rock, funk, afro­beat aux influences mandingues, son timbre de voix particulier, reste son atout majeur. Il définit sa musique comme de l’afro-fusion.

Dimanche 21 juillet 2019 - 18 h - Scène du Faubourg - Gratuit

DJUSU (Côte d’Ivoire / Venezuela / France)

Djusu, en langue malinké, veut dire le cœur. Car c’est assurément le cœur qui a réuni ces quatre artistes Nantais venus d’horizons bien différents. Une musique singulière et organique, amenant vers une transe puissante, est née de cette rencontre. Une musique qu’ils ont baptisée Afrosweet. Qui prend sa source en Afrique de l’Ouest, puis qui se dirige vers les rives de l’Amérique Latine, et qui trouve son accomplissement en Europe.

Dimanche 21 juillet 2019 - 20h30 - Scène du Théâtre de Verdure - Bords du Lot

MOKOOMBA - Zimbabwe

Mokoomba apporte un mélange électrisant d’Afro-fusion et de rythmes traditionnels Tonga. Le nom Mokoomba provient du profond respect que le peuple Tonga a pour le fleuve Zambeze et de la vie qu’il apporte à leur musique et leur culture. Cet excitant groupe Tonga, venant de Victoria Falls au Zimbabwe a certainement créé un son unique qui s’apprête à déferler sur toutes les scène des musiques du monde !

DJELI MOUSSA CONDE - Mali

Djeli Moussa Condé, la révélation afro-pop revient avec Womama, un album audacieux brisant les codes de la musique africaine. Womama est un hommage à l’Afrique aux empreintes actuelles et métissées par sa vie parisienne, imprégné de l’énergie de son public et de ses musiciens.

Une énergie hors normes, un groove imparable, une voix unique au service d’un show détonant, Djeli nous dévoile un son afro-pop inédit, flirtant entre musiques actuelles et musiques du monde.

MAMADOU DIABATE - Burkina Faso

Mamadou Diabaté est un maître et compositeur de balafons né au Burkina Faso. Issu d’une grande famille de Djéli (griots), Mamadou Diabaté est un balafoniste réputé dont la virtuosité donne parfois l’impression que trois balafonistes jouent ensemble !

Reconnu à maintes reprises par ses pairs comme l’un des meilleurs balafonistes d’Afrique, il a remporté le prix Lamissa Bengaly en 2012 au triangle de Sikasso, au Mali. Un prix qui récompense le meilleur groupe de balafonistes.

Programmation complète : http://www.africajarc.com/

Article précédent
L'expo CONGO PAINTINGS célèbre le dynamisme de l’art au Congo-Kinshasa
Article suivant
BCUC et VAUDOU GAME en concert
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !