Partager cet article :
 
Festival-Africajarc-2017
du 20 au 23 juillet 2017

Africajarc 2017 - Programmation Musique

Cajarc - Lot


Africajarc, c'est avant tout un festival culturel pluridisciplinaire, de rayonnement régional et national, qui promeut les cultures d'Afrique, par un dialogue culturel et une ouverture à l'autre.

Il a lieu durant plusieurs jours chaque été à Cajarc (Lot).

Cette année, du 20 au 23 juillet, venez écouter au bord du Lot, dans un cadre enchanteur, les artistes invités à cette 19ème édition du plus grand festival africain en France.

 

African Salsa Orchestra

african-salsa-orchestra

Emmené par Michel Pinheiro, cette formation est une machine à danser qui vous ballade de Cotonou à Cuba.

Un voyage dans lequel les rythmes mandingues, le Gospel, le Rythm’n blues ou le Reggae s’associent à la Salsa Cubaine. Rien de surprenant ! La salsa est elle-même un mélange entre les cultes vaudous et la musique occidentale. Les Cubains ont ajouté le piano et les cuivres au tambour des Yorubas.

L’African Salsa Orchestra se révèle en véritable passerelle entre l’Amérique latine et l’Afrique pour un bal de clôture de festival qui célébrera les échanges culturels entre ces deux continents.


Ali Boulo Santo Cissoko

Ali-Boulo-Santo-Cissoko

Griot contemporain considéré comme l’un des Maîtres de Kora les plus aboutis de sa génération, il joue de la Kora à l’ancienne soit en version instrumentale ou sur ses propres textes qui mettent en valeur le respect, la reconnaissance et la paix.

Dans son dernier album « Nunto » signifiant autrefois, il réalise un profond retour aux sources jusqu’aux racines mêmes de la Kora, revisitant son riche patrimoine dans une ambiance acoustique intimiste. Avec talent, il livre la beauté et la puissance des sonorités de cet instrument emblématique de l’Afrique de l’Ouest.


Aywa

Aywa

En réactivant les codes issus des musiques traditionnelles (balkanique, hindoustani, gnawa, raï..) et en les combinant avec des influences diverses des courants des musiques actuelles amplifiées et du Monde (Rock, Reggae, Jazz…), Aywa crée un univers particulier, énergique et résolument rebelle.

Cette identité musicale est une création où communient avec ardeur saxophone, flûte traversière, guembri, derbouka, tablas, batterie, guitares et basse électrique entrainant la montée en puissance d’un chant envoutant.

Aywa défend un message de paix, d’espoir et de contestation dans une ambiance parfois intimiste et hypnotique, soutenue par les débordements d’une transe irrésistible et communicative.


Roberto Fonseca

roberto-fonseca

Considéré comme l’un des pianistes les plus doués et les plus populaires de sa génération, Roberto Fonseca incarne également la rencontre du jazz avec la musique cubaine d’hier et d’aujourd’hui, mais aussi avec ses racines africaines.

Il piétine allègrement et avec brio les frontières entre les genres et les continents et se retrouve dans cette conception plurielle de la musique. De l’Afrique à l’Amérique, il retrace, à sa façon et avec virtuosité, l’histoire de la musique cubaine.


Jupiter

Jupiter

Décollage assuré avec ce groupe Kinois qui allie la frénésie éclectique et électrique des rythmes traditionnels congolais à une rumba sous-jacente parfois muette.

En véritable alchimiste tradi-moderne, le citoyen Jupiter raille les injustices et les travers des politiques africains sur un groove moderne, efficace et psychédélique. Absolument à découvrir sur scène.


Vaudou Game

Vaudou-game

Transe rythmique imparable héritée de James Brown et Fela, duo de démiurges funk et afrobeat qui devient trident quand il est rejoint par Mawu, divinité vaudou créatrice cachée dans chacune des notes du groupe.

Chaque titre devient alors une célébration où l’auditeur est happé pour devenir la poupée vaudou du groupe. Celle qui, étreinte par la rythmique, sera soumise au cisaillement impitoyablement métronomique des guitares, foudroyée par les éclairs cuivrés, transpercée par les visions psychédéliques et les incantations hypnotiques.

Leur dernier album s’intitule KIDAYÚ, “partage” en Kabyé, la langue parlée au nord du Togo. Partage, soit l’exacte philosophie de Vaudou Game. Sur album comme sur scène.


Sans oublier :

- le Blues mandingue de Jeff Kellner & Prince Diabate,  

- le Reggae et la Soul de Mo’Kalamity & The Wizards

- le Maloya de SOFAZ

- le World’N’Roll de BKO Quintet

- et l'Ethno Blues de YELÉ

Programmation complète : http://www.africajarc.com/

Partager cet article :
 
Article précédent
Festival Musiques Métisses avec Gaël Faye, Group Doueh & Cheveu, Orchestre National de Barbès, Seydu, Magyd Cherfi, Imany
Article suivant
Le Tout-Puissant Orchestre Poly-Ryth...
 
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir