Romuald-Hazoume-portrait
du 6 mai au 11 novembre 2020

EXPRESSION(S) DÉCOLONIALE(S)#2 - Décoloniser sa pensée, son regard, sa perception

Au Château des ducs de Bretagne - Musée d'Histoire de Nantes

Partager cet article
  
Expression(s) décoloniale(s) au Château des ducs de Bretagne résonne avec l’engagement que la ville de Nantes a pris de faire face à son histoire.

Cette seconde saison propose aux visiteurs de confronter des approches historiques actuelles sur la Traite négrière, et de faire dialoguer des regards européens et africains sur cette histoire commune.

La question de l’ancrage territorial dans le regard et le mode d’approche d’une même histoire est au centre de l’interrogation de la manifestation. Elle propose aux visiteurs de remettre en question leur point de vue, en découvrant d’autres discours historiques et sensibles, et de se laisser surprendre, dans un dialogue ininterrompu entre passé et présent.

Romuald-Hazoume

© Romuald Hazoumè, ADAGP / Courtesy Galerie MAGNIN-A, Paris

L’invitation a été faite à un artiste contemporain majeur de la scène artistique africaine, Romuald Hazoumè, de mettre en place un parcours ponctué par ses oeuvres dans la cour du château et dans plusieurs salles du musée. Une vingtaine de pièces, dont certaines réalisées spécialement pour le musée d’histoire, viennent côtoyer les objets de collection.

ROMUALD HAZOUMÉ

L’artiste Romuald Hazoumè, l’un des plus grands artistes contemporains africains, met en résonnance une vingtaine de ses oeuvres (installations, vidéos, masques, photographies) avec la collection permanente du musée.

Artiste exposé à la galerie Magnin-A à Paris, il est né, vit et travaille au Bénin et son travail était récemment exposé à la FIAC 2019 au Grand Palais mais aussi à la Art Fair New York 2019 en mai dernier.

Il est connu depuis le milieu des années 1980 par ses sculptures réalisées à partir de bidons en plastique qui relatent subtilement sa vision critique des figures et des systèmes politiques africains. Romuald Hazoumè réinvestit l’Histoire et ses recherches se traduisent dans des oeuvres monumentales et percutantes, désignant son engagement contre toutes formes d’esclavage, de corruption et de trafic, qu’il dresse comme les ultimes témoignages des dérives actuelles.

La question des migrations et de leurs conséquences, qui interroge aussi bien le monde occidental que le monde africain et qui pose la question de l’inégalité des échanges, est devenue centrale dans ses dernières oeuvres.

Infos pratiques : http://www.chateaunantes.fr/fr/evenement/expressions-decoloniales-2

Article précédent
SOIREE CARITATIVE pour les familles touchées par le terrorisme au Mali
Article suivant
BLACK SQUARE ART NIGHT dédié aux artistes émergents afro-descendants
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir