transfer-expo
du 5 décembre 2019 au 2 mai 2020

Expo TRANS-FER

A la Fondation Blachère à Apt (84)

Partager cet article
  
Pour cette nouvelle exposition, la Fondation Blachère présente une sélection d’objets anciens en fer d’une collection privée et des œuvres contemporaines de la Collection Blachère, sous le commissariat de Jean-Michel Massing, membre du King’s College de l’Université de Cambridge.

Le but de cette exposition n’est pas de refléter toute la gamme d’objets en fer et de sculptures d’Afrique, comme cela est le cas pour l’ambitieuse exposition « Frapper le fer » du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac. Il s’agit ici de comparer les formes à la fois simples mais aussi tellement sophistiquées des objets de la métallurgie du fer africaine traditionnelle (monnaies, bâtons de médecine, armes, boucliers, etc.) avec les sculptures africaines modernes et contemporaines dans ce même métal.

expo-trans-fer

La relation entre l’ancien et le moderne est complétée par les récentes sculptures en fer de deux jeunes artistes béninois invités en résidence de création à la Fondation Blachère plus tôt dans l’année, Marius Dansou et Rémy Samuz.

Les dessins de Soly Cissé, les photographies de J. D. Okhai Ojeikere, les estampes sur Dibon de Mansour Ciss mais aussi Confluences d’El Anatsui, flamboyante sculpture murale faite de bandes d’aluminium et de fils de cuivre qui fait référence aux textiles Kente ghanéens, et Dexu Adüna d’Alexis Peskine, profond portrait d’un jeune homme littéralement cloué sur des planches en bois noires, constituent une résonance discrète aux sculptures en fer, anciennes et contemporaines, de l’exposition.

Cette exposition à Apt comprend le centre d’art de la Fondation Blachère, les murs extérieurs peints du bâtiment, le jardin traité comme un parc de sculptures et la place Gabriel Péri à Apt avec la Prière universelle de Ndary Lo, déjà présentée sur le Parvis du Palais des Papes à Avignon en 2017.

Infos pratiques : http://www.fondationblachere.org/expositions/trans-fer/

Article précédent
Festival Maghreb, si loin, si proche 2020
Article suivant
SKATA VIBRATION, du Rock psychédélique made in Lagos
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir