Partager cet article :
 
expo-Mickael-Bethe-Selassie
du 25 mars au 21 mai 2017

Expo Mickaël Bethe-Selassié

Au Château de Ladoucette à Drancy


L'exposition Mickaël Bethe-Selassié est programmée au Château de Ladoucette à Drancy du 25 mars au 21 mai 2017.

Avec plus de 70 oeuvres réparties dans 8 salles, il s'agit d'une importante rétrospective qui présente le travail de l'artiste sur quasiment une trentaine d'années de création.

" Puisqu’il faut rendre à César ce qui lui appartient, je dois reconnaître que c’est grâce au n°4 de la Revue Noire que j’ai découvert le travail de Mickaël Bethe-Selassié. Ses oeuvres avaient déjà été présentées en France, notamment au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, mais la monographie de la Revue Noire apportait un éclairage bienvenu sur l’artiste.

C’est finalement au Couvent des Cordeliers à Paris en 1996 que je découvre de visu des oeuvres de Selassié, au côté d’artistes tels que Pascale Marthine Tayou ou Abdoulaye Konaté.

expo-Mickael-Bethe-Selassie-Drancy

Le choc émotionnel est réel : voici la synthèse des arts africains d’hier et d’aujourd’hui, une oeuvre forte, naviguant entre tradition et modernité.

Mais non, je découvrirai plus tard que c’est bien plus que cela : celui qui revendique son éthiopianité et qui avoue être devenu plasticien quasiment par hasard est un artiste universel ; né dans le berceau de l’humanité, il véhicule à lui seul toute une cosmogonie, faite de mythologies multiples, joyeusement rassemblées dans un maelstrom culturel dans lequel on se laisse entraîner et d’où émergent des formes à la fois puissantes et fragiles, totems, patriarches, rois mages, déesses et autres animaux fantastiques et des couleurs à la fois mystérieuses et intenses, chaudes et profondes, déformations fantaisistes de la réalité selon ses propres expressions.

Dans son innocence créatrice (il ne réalise jamais de dessin préparatoire), Mickaël Bethe-Selassié s’exprime avec cette simplicité qui caractérise les grands artistes : se faisant successivement architecte, ouvrier, alchimiste, il façonne de ses mains le papier mâché, "construit" des oeuvres qui restent à jamais, pour lui, des esquisses, renouvelant sans cesse un processus de création laborieux, qui aboutit à des oeuvres qui s’adressent directement à leur spectateur, dans un langage que Selassié affirme comme multisensoriel.

La cohérence esthétique de l’ensemble pour une rétrospective du travail de l’artiste qui s’étale ici sur presque trente années est transcendée dans le bel écrin baigné de lumière naturelle du Château de Ladoucette.

Avec plus de 70 oeuvres, sculptures et bas-reliefs, réparties dans huit salles, l’exposition donne à voir ce qui constitue une vie… Un univers… "

Pierre Bour, directeur du Château de Ladoucette

Infos pratiques : https://www.facebook.com/culturedrancy

Partager cet article :
 
Article précédent
Nouvelles créations de Dieudonné Niangouna, « Antoine m’a vendu son destin » de Sony Labou Tansi, suivi de « Sony chez le chiens »
Article suivant
Festival MAGIC BARBÈS - Insolences
 
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir