Insolence-Lassine-King-Massassy
du 27 septembre au 15 octobre 2018

Expo Insolence - Photographies de LASSINE KING MASSASSY

A la Galerie Art-Z - 27 rue Keller, Paris 11ème

Partager cet article

 

L'exposition « Insolence » de Lassine King Massassy aura lieu du 27 septembre au 15 octobre 2018 à la Galerie Art-Z du mercredi au samedi de 14h à 19h ou sur rendez-vous.

Le concert de Lassine King Massassy aura lieu le jeudi 11 octobre à 20 heures à la Galerie Art-Z. 

Lassine King Massassy est un photographe malien né en 1971. Artiste pluridisciplinaire, il est musicien, acteur et photographe. Révélation des dernières Rencontres photographiques de Bamako, il présente ici sa première exposition individuelle.

Artcile d'Agnès Faivre paru dans Le Point Afrique le 25/07/2018 :

Choisir comme nom d'artiste Lassy King Massassy, c'est déjà rappeler d'où l'on vient, et ouvrir une page d'histoire précoloniale de l'actuel Mali. Les Massassi sont issus du royaume bambara du Kaarta. Moins connu que le royaume bambara de Ségou, son grand rival, lui aussi se développe au XVIIe siècle et voit une dynastie de Coulibaly régner sur son territoire.

Lassine-King-Massassy

Paix intérieure brute. © Fotolala King Massassy 2017

Lassine Coulibaly (son nom à la ville) est donc un bambara pur jus – tout comme une majorité de Maliens. Sauf que cette appartenance prend chez lui une tout autre dimension quand il insiste sur la signification de « bambara ». Cela veut dire : « celui qui n'appartient à personne », souligne-t-il. Une formule qui semble lui coller à la peau.

Autodidacte, inclassable, Lassine Coulibaly n'est jamais là où on l'attend. Au début des années 1990, il figurait parmi les pionniers du rap malien. Ses textes mordants contre les esclavages arabo-musulmans et Européens, le système patriarcal ou la dépigmentation le propulsaient avec son groupe Sofa sur les scènes africaines, européennes et américaines.

10 ans plus tard, on l'a retrouvé comédien. Aujourd'hui, à 47 ans, il s'impose comme photographe. Rebaptisé Fotolala King Massassy, il était le seul Malien à exposer aux 11e Rencontres de Bamako, la biennale africaine de la photographie, en décembre et janvier derniers.

Intitulée « Anarchie productive », sa série de clichés rendait hommage à ces anonymes héros du quotidien « qui s'en sortent sans rien demander à personne », transportant le spectateur – option minibus collectif plutôt que 4/4 – dans l'incroyable dynamique de la capitale malienne.

Photo-Lassine-King-Massassy

© Fotolala King Massassy 2017

Touche-à-tout et tout terrain, Lassine Coulibaly a appris la photo comme le reste. En faisant. Il marche des heures dans les rues, appareil en main. « Il réunit la spontanéité de scènes vivantes à Bamako (vendeurs au marché, baignades, pêcheurs, etc.), et une composition de l'image rigoureuse et étonnante.

Il me semblait faire le lien entre la photographie malienne des années 1970 (Malick Sidibé, Seydou Keita, etc.) et la toute nouvelle génération (Omar Victor Diop au Sénégal par exemple), qui parfois a tendance à trop privilégier la mise en scène et le côté mode des modèles.

Or, chez lui, même le modèle s'intègre à une scène de la vie quotidienne, ce qui est rare », dit de lui Olivier Sultan, directeur de la Galerie Art-Z, qui l'exposera pour la deuxième fois à partir du 27 septembre 2018.

Infos pratiques : http://www.art-z.net/

Article précédent
RAY LEMA en concert à l'occasion de la sortie de son album "Transcendance"
Article suivant
FAIS QUE LES ÉTOILES ME CONSIDÈRENT DAVANTAGE
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir