Sucre-Abdoulaye-Konate
15 novembre, 3, 4 et 6 décembre 2019

SUCRE « an ice cream for a nice crime », création du chorégraphe Abdoulaye Konaté

A Bischwiller, Sedan et Strasbourg

Partager cet article

 

Cette troisième création fait référence au sucre, à son histoire, à la manière dont l’homme l’a transformé jusqu’à en faire un poison mondial qui nous tue à petit feu.

Par le théâtre, la danse et la musique, il s’agissait de forger un langage gestuel commun à partir duquel nous avons construit l’écriture chorégraphique.

Domination, soumission, rébellion, collaboration...Dans leur séparation et à la recherche d’une verticalité perdue, ces figures disent, cèdent, rient, contournent, se rencontrent, se rejettent, se soutiennent. À travers cette matière à priori agréable et rassurante, nous avons souhaité faire trace du voyage de la déportation de nos ancêtres vers le monde contemporain.

SUCRE - « An ice cream for a nice crime » puise dans ce qui divise, rapproche, dit et questionne nos relations aux autres hommes, aux cultures, à la mémoire et à l’avenir.

Danseur et interprète vivant à Strasbourg, Abdoulaye Konaté a fait de sa danse son mode d’expression privilégié. Il puise son inspiration tant dans les spiritualités contemporaines africaines que dans la poésie du quotidien.

Interprète confirmé et jeune chorégraphe, l’artiste originaire de Côte d’Ivoire a déjà beaucoup vécu et voyagé, entre les continents et les cultures. Allant de famille en famille, souvent à distance de la sienne, il a partagé nourriture, mode de vies et traditions, danses et langues différentes, traversant des situations instables, un pays en guerre. Et chaque événement et rencontre a nourri et transformé son geste.

Abdoulaye-Konate-copyright-Dominique-Jaussein

Au Bénin, où il a aussi vécu un temps, le chorégraphe a découvert une danse contemporaine d’inspiration africaine dont il a retenu une forme d’ondulation du corps, parfois reptilienne.

S’il a dansé pour Georges Momboye bien connu des scènes africaines et européennes, et auprès d’Andréa Ouamba, il a aussi côtoyé nombre d’artistes de la création chorégraphique comme Salia Sanou et Seydou Boro qui ont fondé le centre chorégraphique La Termitière au Burkina Faso ou, en France, Pierre Doussaint, grand artiste du mouvement, au geste engagé et aux généreux projets. Ainsi que Bernardo Montet (Cie Mawguerite) en 2016 dans la pièce O’More.

Plus tard, en 2008, Abdoulaye Konaté a fondé sa propre compagnie, Jasp Cie, avec laquelle il se produit dans différents pays d’Afrique : Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Madagascar, Ile Maurice, Algérie et France. Début 2014 celle-ci devient ATeKa Cie, portée par l'association Jasp.

Abdoulaye Konaté voit la danse comme un besoin de transmettre la joie en solidarité les uns avec les autres, comme un outil de dialogue au service de la communication entre les peuples.

Prochaines dates du spectacle SUCRE " an ice cream for a nice crime " : 

6 décembre 2019 Le MAC - Relais culturel de Bischwiller
SUCRE « an ice cream for a nice crime » à la Mac Bischwiller

3 et 4 décembre 2019 Pôle Sud CDCN - Strasbourg
SUCRE « an ice cream for a nice crime » à Pôle-Sud CDCN Strasbourg

15 novembre 2019 - MJC Calonne - 08200 Sedan
SUCRE « an ice cream for a nice crime » à la MJC Calonne-Sedan

Infos pratiques : http://ateka-cie.com/agenda/

Article précédent
Le sud-africain BONGEZIWE MABANDLA en concert
Article suivant
Expo FASCINANTE ETHIOPIE, Françoise Caillette-Deneubourg
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir