Partager cet article :
 
Tamikrest-concert-pan-piper
13 avril 2017

Tamikrest en concert au Pan Piper

Au Pan Piper à Paris 11ème


Le nouvel album de Tamikrest est la bande son de la défiance, de l'espoir. C'est le rock’n’roll du Sahara, le son du rêve touareg, un rêve vivace, dans cette ville ancestrale : Kidal.

Des étendues sablonneuses et rocailleuses, stériles et desséchées. Le désert malien remplit l'horizon dans toutes les directions aux portes de Kidal, berceau du peuple touareg, aux confins du sud Sahara.

Théâtre de multiples batailles, conquise et reconquise à travers les époques, la ville reste un symbole de la défiance et des espérances touareg, le foyer spirituel d'un peuple dépossédé et l'un de ses principaux phares culturels.

Kidal est aussi la ville qui a vu la formation de Tamikrest en tant que groupe. Ils lui rendent hommage en donnant à leur 4e album studio le nom de la ville qui les a nourris, eux et leur peuple.

tamikrest-groupe

Le disque porte des larmes de souffrance autant qu'un cri de rébellion. Il se fait l'expression de la puissance et de la résistance au travers d'un vrai rock’n’roll touareg.

De l'intensité frémissante du titre d'ouverture “Mawarniha Tartit” aux rugissements d'“Adoutat Salilagh”, en passant par les douces guitares slide du second guitariste Paul Salvagnac sur “Atwitas”, le groupe libère un torrent de passion pour le peuple touareg face aux siècles d'injustices qu'il a endurés.

“Kidal parle de dignité”, explique Ag Mossa. “Nous considérons que le désert est un espace de vie et de liberté. Mais beaucoup estiment que ce n'est qu'un espace économique à vendre à des multinationales. Pour moi, c'est la plus grande menace à la survie de notre peuple nomade.”

Les racines de cet album puisent au plus profond de la tradition touareg, mais elles brûlent d'un feu lumineux et moderne.

Il y a dans le rock’n’roll de Tamikrest une beauté à l'état brut. Elle émane de ce rythme, de ce groove permanent qui alimente les chansons, ces lignes de basse fines et serpentines, et ces mélodies de guitares enveloppantes et tourbillonnantes, dont résulte un mélange éminemment naturel portant la griffe du Sahel, du Maghreb, et une forme d'esthétique occidentale, reflet d'influences aussi diverses que Pink Floyd, Rachid Taha, ou le flamenco.

Infos pratiques : http://pan-piper.com/live/events/event/tamikrest/

Partager cet article :
 
Article précédent
Africa Now aux Galeries Lafayette
Article suivant
Le chœur masculin sud-africain Phup...
 
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir