Ray-Lema-Transcendance
21 novembre 2018

RAY LEMA en concert à l'occasion de la sortie de son album "Transcendance"

A La Petite Halle à Paris 19ème

Partager cet article


Ray Lema sera en résidence de 3 jours à la Petite Halle et présentera son nouveau album "Transcendance" le 21 novembre 2018.

À 72 ans, Ray Lema signe, sans conteste et sans concession, un de ses meilleurs albums.
« Transcendance » est une mise à nu, une condensation des amours musicales, des expériences et influences qui ont traversé la vie de Ray Lema.

Neuf pièces inédites interprétées avec brio par un sextet de musiciens hors pair dans l’authenticité et la chaleur d’un enregistrement studio en conditions de concert.

L’album ouvre sur le titre éponyme Transcendance, afrobeat endiablé où Ray Lema rend un hommage vibrant et joyeux à celui qu’il admirait tant et qui fut un ami, Fela Anikulapo. Au piano et aux commandes d’une rythmique à couper le souffle, assurée par Michel Alibo à la basse et Nicolas Viccaro à la batterie, Ray Lema nous transporte entre l’Afrique et les Caraïbes avec Zoukissa.

RayLema New Project Transcendance from Ray LEMA on Vimeo.

Retour au pays natal avec le troisième titre, Congo Rhapsody, une fresque musicale à la mélodie entêtante et nostalgique que se partagent le piano et le sax ténor d’Irving Acao et la trompette de Sylvain Gontard, poliyythmie et transe, on y entend presque les grondements de l’impétueux fleuve Congo.

Kivu’s blues nous emmène dans l’est du pays, que l’on surnommait la Suisse de la République Démocratique du Congo tant les paysages étaient autrefois verdoyants, mais ils sont désormais teintés de sang par la guerre pour les minerais qui fait rage depuis une dizaine d’années et fait tant de victimes.

Anouk est une magnifique ballade jazzy, autre hommage à une amie qui le suit depuis de nombreuses années et écrit une partie de ses textes. C’est d’ailleurs elle qui signe les paroles de deux titres chantés de l’album, Sin, une déclaration d’amour passionnée aux accents rock et Le bout du chemin, plaidoyer au piano et à la guitare acoustique de Rodrigo Viana pour l’accueil des migrants. 3ième Bureau rumba à la sauce Lema est un clin d’oeil aux Kinois et aux préjugés envers les femmes.

Pour clôturer l’album, Chimères nous emmène pour une rêverie pleine de légèreté au coeur de la forêt équatoriale sur les flûtes pygmées de Fredy Massamba et celles traversière et piccolo de Jocelyn Mienniel soutenues discrètement par la contrebasse de Michel Alibo et le piano de Ray Lema.

Les musiciens :
Ray Lema : piano & voix
Michel Alibo : basse & contrebasse
Nicolas Viccaro : batterie
Irving Acao : sax ténor
Sylvain Gontard : trompette
Rodrigo Viana : guitares

Invités spéciaux : Fredy Massamba et Jocelyn Mienniel sur « Chimères ».

Infos pratiques : http://www.lapetitehalle.com/evenement/carte-blanche-a-ray-lema/

Article précédent
En concert LES AMAZONES D'AFRIQUE, premier supergroupe féminin d’Afrique de l’Ouest
Article suivant
Expo Insolence - Photographies de LASSINE KING MASSASSY
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir