momar-kane
30 novembre 2018

Le groupe MOMAR AFRODREAM en concert

A L'Escale, ville de Tournefeuille (31)

Partager cet article

La musique de Momar, poésie incantatoire, semble perpétuer un rite. 
 

Elle évoque la transmission des choses essentielles de la vie. Tel un conteur qui ne tiendrait pas en place, Momar nous raconte ses histoires sur les rythmes endiablés d’une Afrique à la fois violente et envoûtante.

Avec ses compagnons de MOMAR AFRODREAM, il crée des climats qui rappellent bien souvent l’univers du grand Fela Kuti, à l’opposé de toute esthétique world music et finalement nous entraîne dans la danse. (Jean-Marie Fraysse).

Le virus du son, Momar Kane l’a hérité de l’Afrique, sa terre natale. Depuis le Burkina, où il est né, jusqu’au Sénégal, où il a grandi.

Quand la réalité passe à travers son prisme sensoriel, il en ressort une musique hybride, nomade, riche sans être complexe. Des mélodies fragiles mais pas légères. A l’orée du blues peut-être.

Dans sa voix crépitent les brindilles d’un feu de brousse, dans ses yeux : la lueur du soleil au zénith. (Vincent Fertey)

Infos pratiques : http://www.mairie-tournefeuille.fr/agenda/momar-afrodream

Article précédent
Festival SUN ART 2018 autour de la pensée contemporaine afro-caribéenne
Article suivant
BOUKOUT Festival Marseille, la Casamance en fête
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir