valerie-ekoume
26 octobre, 20 novembre, 1er, 2 et 16 décembre 2017

La chanteuse camerounaise Valérie Ékoumè en concert

A Paris, Besançon (25), Courchaton (70) et Dijon (21)

Partager cet article


Entrer dans l’univers de Valérie Ékoumè est une expérience que vous ne regretterez pas !

Dans son monde rempli de couleurs, l’amour est Roi et l'afro pop est le style musical qu’elle a choisi pour l’exprimer.

Après son premier album solo Djaale, projet sorti en 2015, né de la collaboration et d’un travail intense de trois ans, entre Valérie Ékoumè et Guy Nwogang, compositeur, batteur- percussionniste, également réalisateur de l’album, voici venir KWIN NA KINGUE.

« Pour ce nouvel opus, nous sommes allés puiser encore plus loin dans nos racines », il en résulte des chansons engagées, soutenues par des rythmes comme le Bikutsi ou encore l’Essèwè, musiques traditionnelles du Cameroun.

Préparez-vous à danser ! 

Valérie Ékoumè en concert :

26/10/17 : Showcase Audio Technica - Paris 1er
20/11/17 : Comedy Club - Paris 10ème
01/12/17 : Le Savana - Besançon (25)
02/12/17 : La Grenelle - Courchaton (70)
16/12/17 : La Péniche Cancale - Dijon (21) 

Plus d'infos : http://www.valerieekoume.fr/fr/concerts

Il est des étoiles qui s'éclipsent sans qu'on s'en aperçoive. Et puis un jour elles réapparaissent comme par enchantement... C'est ce qui est arrivé à Girma Bèyènè, musicien glorieux mais maladivement modeste, séducteur mais foudroyé par l'amour, expert en effacement mais rebelle toujours.
Girma Bèyènè est une véritable légende de la musique éthiopienne.

Depuis le début des années 1960 et pendant vingt ans, Girma Bèyènè a été l'un des artistes les plus créatifs et prolifiques de la scène musicale éthiopienne. Et parmi les plus reconnus et célébrés. Après la chute de l'empereur Haylè-Sellassié (1974) et les turbulences qui suivirent, Girma choisit à la première occasion (1981) de fausser compagnie aux promesses révolutionnaires désormais anéanties. Céder à une absolue fascination pour l'Amérique et risquer un exil incertain plutôt que dépérir dans un paradis stalinien. Sans compter avec les fatalités de la vie qui se ligueront peu après pour éloigner Girma de la scène publique.

Après un exil aux Etats-Unis et un silence radio qui a duré 25 ans, il a accepté avec jubilation l'invitation du groupe Akalé Wubé à revenir sur le devant de la scène. Le come-back a eu lieu en septembre dernier lors d'un concert mémorable avec Akalé Wubé au Studio de l'Ermitage (Paris 20). Tracks (Arte), Le Monde, Libé ont relayé cet évènement majeur qui a suscité une grande émotion chez les fans de musique éthio et au-delà. L'aventure ne pouvait pas s'arrêter en si bon chemin ...Sous la direction de Francis Falceto (directeur de la célèbre série Ethiopiques) Girma et Akalé Wubé se sont retrouvés en studio pour immortaliser cette renaissance.
Article précédent
Avant-première du film Mama Bobo
Article suivant
La belle et la meute de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir