Sababou de Samir Benchikh

Partager cet article

 

SababouDocumentaires / Afrique - Côte d'Ivoire
5_etoiles
Sababou
de Samir Benchikh
Sur les toits Production
Un film plein d'espoir.

 

"Quand les hommes et les femmes font bouger l'Afrique", tel est le credo sur lequel nous emmène durant 1h40 le réalisateur Samir Benchikh à travers quatre portraits.

Des hommes et des femmes qui se battent, n'abdiquent pas, malgré les difficultés.

Commençons par la jeune femme Rosine Bengali, seize ans seulement, Présidente de l'association des Droits des Enfants en Côte d'Ivoire.

Elle parcourt le pays pour défendre une nouvelle loi qui interdit aux enseignants les violences verbales et physiques envers leurs élèves. Elle fait face à des professeurs réticents voire abasourdis, convaincus que la punition est bénéfique pour l'éducation de l'enfant, qu'un élève arrivé sans cahier et stylo doit être renvoyé chez lui.

Malgré tout, la cause progresse et les enfants sont les premiers à la remercier.

 

Rosine Bengali sensibilise des jeunes à leurs droits.

Michel Yao est membre de la Ligue ivoirienne des Droits de l'homme.

Ses rencontres avec les détenus de la prison de la MACA à Abidjan sont bouleversantes : ils attendent leur jugement depuis plusieurs années, ils n'ont pas d'avocats, des hommes à la dérive.

Michel Yao se bat auprès des juges, des procureurs, du Ministre de la Justice, David contre Goliath...

 

La rencontre bouleversante de Michel Yao avec des détenus de la prison MACA d'Abidjan.

Samir Benchikh nous apporte la preuve de l'importance de la sensibilisation qui, petit à petit, change les mentalités, les comportements et c'est un grand message d'espoir.

Diabson Térré est un reggaeman qui jouit d'une relative popularité dans son quartier d'Abobo à Abidjan, mais le quotidien est difficile, il est toujours debout après vingt-cinq ans de carrière mais il n'est pas sorti d'affaires. C'est évidemment sur scène qu'il retrouve toute sa dignité.

Il aurait aimé connaître le succès comme son frère Tiken Jah Fakoly avec qui il a partagé les années de galère du début.

 

Diabson Térré interviewé à la radio pour son nouvel album "Sababou".

Tiken Jah Fakoly est le quatrième personnage, la "star" du film, mais il reste fidèle à lui-même, un sage, qui défend la paix et la jeunesse africaine.

On le suit en Guinée à la veille des élections pour convaincre les deux candidats à la présidentielle, Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo, à venir se serrer la main pendant un concert à Conakry dédié à la Guinée.

S'ensuit deux scènes mythiques, Tiken Jah Fakoly rencontre tour à tour Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo pour les convaincre. Faute d'accord, le concert n'aura pas lieu.

Sababou remet les hommes et les femmes au coeur du combat pour essayer de faire bouger les choses.

Un film profondèment humaniste, une leçon de courage, un documentaire plein d'énergie à savourer rapidement !

 

La bande-annonce de Sababou.

zoom

C'est aussi le combat de Samir Benchikh

L'espoir, c'est également Samir Benchikh qui le porte.

A vint-neuf ans, il a arpenté pendant sept mois le terrain avec un budget de seulement 8 000 €.

C'est en faisant appel au site participatif Touscoprod qu'il réunit 15 000 € nécessaire au mixage, au montage et à la création d'une copie numérique.

Le film est actuellement à l'affiche dans un nombre de salles limité, profitez-en vite tant qu'il est encore programmé !

 Maxime Bonin

​ 

Article précédent
Rêves gardés d’Isabel Noronha
Article suivant
Spectres de Sven Augustijnen
 
Ajouter un Commentaire
Code de sécurité
Rafraîchir
 

On ne va tout de même pas se quitter comme ça !

Restons en contact


À bientôt !